Communiqué de Force Ouvrière

Saint-Pierre-et-Miquelon : soutien au personnel de la Mairie de Saint-Pierre

, Jean-Claude Mailly, Michelle Biaggi

Recommander cette page

Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de la Confédération Force Ouvrière et l’ensemble du bureau confédéral tiennent à apporter tout leur soutien à l’ensemble du personnel de la Mairie de Saint-Pierre, actuellement en lutte pour le respect de leurs droits, le régime indemnitaire, les droits syndicaux.

La Confédération réaffirme qu’il ne peut y avoir de différence entre les départements d’Outre-Mer et la métropole, que pour assurer un véritable service public, il y a nécessité et urgence que les fonctionnaires territoriaux de la mairie de Saint-Pierre bénéficient de toute la réglementation et la rémunération afférentes à leurs statuts.

La Confédération Force Ouvrière demande instamment à Madame la Maire de Saint-Pierre, d’engager un dialogue social, digne de ce nom, sincère et constructif avec les représentants du syndicat Force Ouvrière pour le respect des garanties et du statut.

A propos de cet article

Sur les auteurs

Michelle Biaggi

Secrétaire confédérale - Secteur organisation


Organisation - Statuts - Outre-Mer - Femmes dans l’Organisation


Envoyer un message à Michelle Biaggi

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Agenda

Tous les événements à venir

  • Du 14 au 25 mai

    SOS Impôts
    Nos spécialistes sont à votre disposition du 14 au 25 mai 2018 (de 9h à 12h et de 14h à 17h, lundi (...)
  • Du 25 mai à 10h45 au 28 mai à 10h50

    L’AFOC sur France 3
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)
  • Lundi 28 mai de 08h10 à 08h15

    L’AFOC sur France Ô
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)

Éphéméride

24 mai 1958

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy (...)

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy Mollet prennent contact avec lui.