Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes : pas d’égalité professionnelle sans élimination de toutes les formes de violences

Communiqué de FO par Anne Baltazar, Secteur Égalité professionnelle

Article publié dans le Dossier Égalité professionnelle

FO s’inscrit pleinement et s’associe à la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes également soutenue par la CSI (Confédération Internationale des Syndicats).

Au niveau international, Force Ouvrière est en effet fortement impliquée pour l’adoption d’une norme contraignante par l’Organisation Internationale du Travail contre les violences sexistes et sexuelles.

Au niveau national, notre organisation mène un double combat syndical pour l’égalité professionnelle qui ne peut se réaliser sans lutter contre les violences sexistes et sexuelles au travail.

Ces violences impactent non seulement l’emploi mais portent aussi atteinte à la santé physique et mentale des femmes.

Il implique donc de combattre toutes ces formes de violences.

C’est en luttant quotidiennement contre les préjugés et stéréotypes sexistes, en informant et en sensibilisant sur ces sujets, en mettant en place des actions de prévention mais aussi en aidant les salariées victimes de violences dans leurs démarches que l’on pourra contribuer à faire avancer l’égalité professionnelle.

D’autres actions sont aussi à utiliser le cas échéant : le droit d’alerte dans le cadre des institutions représentatives du personnel ou mener une action de substitution.

Pour FO, un arsenal juridique complet assorti de véritables moyens humains et financiers est indispensable, force est pourtant de constater que ces derniers continuent d’être insuffisants pour faire respecter les droits des salariés et salariées.

Anne Baltazar Conseillère confédérale en charge du handicap

Secteur Égalité professionnelle Secteur Égalité professionnelle

Tous les articles du dossier

L’égalité femme-homme ? Virée !

Liberation - jeudi 21 mai 2015 | Tribune

Par un groupe de femmes syndicalistes. Nous, femmes syndicalistes, faisons front commun car l’heure est grave : nous sommes en passe d’être dépossédées des outils que nous mobilisons pour lutter contre les inégalités salariales et professionnelles entre les femmes et les hommes en entreprise. Nous le savons, ces dernières stagnent à un niveau très élevé en dépit de l’épais corpus législatif et réglementaire enrichi au fil des décennies.

Union Européenne : Menaces sur la proposition de directive congé maternité

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°27 par Secteur Europe - International

Dans le cadre du programme de simplification et de dérèglementation REFIT, la Commission européenne envisage l’abandon pur et simple d’un projet de directive européenne sur le congé de maternité (voir lettre électronique n°23).
Ce projet qui remonte à 2008 est bloqué depuis plusieurs années en raison de (...)

Chiffre d’aujourd’hui : 42% en CDI

International par  Michel Pourcelot

Moins de la moitié des travailleurs salariés dans le monde, 42% exactement, ont un contrat à durée indéterminée, selon le premier rapport annuel « Emploi et questions sociales dans le monde 2015 » (WESO en anglais) présenté le 19 mai par l’OIT, l’Organisation internationale du travail. Fondée sur des (...)

8 mars 2017 : Des chiffres éloquents

Dossier Égalité professionnelle par Nadia Djabali

La Dares a compilé les données 2014 de 252 conventions collectives couvrant un peu plus de 13 millions de salariés. Dans certaines professions, les écarts de salaire entre les hommes et les femmes tournent autour de 50 %.