SNCF : Un rapport qui pollue le transport !

Communiqué de l’AFOC par AFOC

L’Association Force Ouvrière Consommateurs désapprouve formellement le rapport rendu par la Commission « Avenir des trains d’équilibre du territoire » (TET ; ex-Intercités) officialisée, le 19 novembre 2014, par le secrétaire d’État aux transports, Alain Vidalies et qui ne comporte aucun représentant des usagers.

Alors que le Président de la République, lui-même, soulignait, il y a peu, l’importance du service des trains Intercités pour le maintien du service public ferroviaire, il est envisagé la suppression de plusieurs lignes remplacées par des liaisons routières ! Si les conclusions de ce rapport étaient adoptées on pourrait y voir le signe annonciateur d’une suppression définitive du service des TET.

Ainsi, l’argument de la désaffection des voyageurs pour certaines lignes pourrait être amplifié à la mesure du désintérêt de l’entreprise pour le renouvellement du matériel et une bonne organisation des dessertes.

Pourtant, l’exemple des TER prouve qu’un effort de qualité dans le matériel et les prestations fournies est susceptible d’attirer une nouvelle clientèle.

D’ores et déjà, on est en droit de se demander si certains responsables politiques et professionnels ne songent pas à persuader le maximum d’usagers d’emprunter le TGV, plus onéreux partout où cela s’avèrerait possible.

D’une manière générale, l’AFOC observe avec inquiétude l’accroissement des perspectives de pollution liées au développement du transport par autocars préconisé par la loi Macron. Comment comprendre cette contradiction manifeste avec la grande conférence sur l’environnement prévue à Paris fin 2015 et annoncée à grand bruit par le gouvernement ?

 Voir en ligne  : AFOC - Site internet

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Sur le même sujet

SNCF : à ce train-là...

Revue de presse par  Michel Pourcelot

La SNCF revient régulièrement sur les rails de l’actualité mais sa route est bien incertaine, du moins en ce qui concerne le service public. Cette fois-ci, c’est le récent rapport sur "L’avenir des trains d’équilibre du territoire », les TET, les trains Intercités (les lignes nationales hors-TGV de la SNCF, appelés auparavant trains Corail), qui, publié, le 26 mai, a suscité une vague de réactions en recommandant l’abandon de certaines dessertes. Surtout en province.