[Théâtre] Spectacle de rue : le pari de la Commune

1871-2021 par Christophe Chiclet, L’Info Militante

Article publié dans le cadre de la campagne Les 150 ans de la Commune de Paris
Teresa SUAREZ/REA

Les metteurs en scène de ce spectacle de rue, prévu le 28 mai prochain à 19 heures au 17 rue de la Fontaine au Roi, dans le 11e arrondissement de Paris, font un clin d’œil à l’histoire jouant sur les mots pour le titre de cette pièce de théâtre, le pari qu’a tenté la Commune, de Paris bien sûr.

Les théâtres étant fermés ou en voie de semi-réouverture, les deux metteurs en scène, Gabriel Debray et Cathie Couronne ont parié sur un spectacle de rue, en espérant que la météo soit dans le camp des communards. La troupe est composée de dix comédiens, accompagnés de la chanteuse Claire Chaibaï, d’une fanfare et d’un accordéoniste.

Pour les metteurs en scène : Cette histoire, si peu transmise, est rare ou parcellaire dans l’univers des jeunes et ce depuis plusieurs générations. Le spectacle que nous voulons promouvoir a un caractère pédagogique puisqu’il s’agit de montrer aux Parisiens l’ensemble des revendications, des mesures, des décrets de loi qui constituent l’histoire sociale et politique de notre pays.

Gabriel Debray, né en 1959, comédien au départ, précise : Je souhaite donner à voir et à entendre ce que l’on nous a trop longtemps caché : l’idéal de la République Sociale et Universelle de la Commune, avec ses idées novatrices, ses revendications sociales et politiques ; le rôle des femmes durant ces 72 jours ; les 20 000, 30 000 Parisiens et Parisiennes qui ont été massacrés durant la semaine sanglante entre le 21 et le 28 mai 1871.

Sa complice, Cathie Couronne, aussi comédienne et clown, ajoute : Cette création dans l’espace public ne pouvait pas mieux correspondre à ce que je défends et crois : l’Art est Public. Les habitants et passants vont devenir, avec les artistes, le peuple de Paris. Les Arts de la rue sont toujours des moments rares de partage d’émotions, conviviaux et démocratiques.

Le spectacle sur des lieux de combats

La dramaturgie reprend la chronologie des principaux événements marquants de cette épopée. Le spectacle se déroulera en trois séances.

La première scène commence par l’air de la chanson La canaille entonnée par la chanteuse, accompagnée de la fanfare, pour parler de la reddition de Napoléon III à Sedan et son abdication le 2 septembre 1870. La deuxième évoque la proclamation de la Commune de Paris devant l’Hôtel de ville, le 28 mars 1871. La troisième se réfère à la terrible Semaine sanglante et à la fameuse chanson Le temps des cerises.

Ce spectacle aura lieu dans l’une des rues emblématiques des derniers combats, au croisement des rues Fontaine au Roi et de la Pierre levée, à la hauteur du 17 rue de la Fontaine au Roi dans le 11e arrondissement, non loin du Père Lachaise et de la place de la République.

Une barricade réalisée par l’Atelier de la Voûte sera composée de cartons modulables et d’escabeaux de différentes tailles. Mobile, la barricade sera complétée d’une palissade, de deux bannières, neuf drapeaux, des affiches et des tracts ; sans oublier les effets spéciaux de machine à fumée et de ballons à tracts. Bref, un spectacle à ne pas manquer.

Christophe Chiclet Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Plus dans la campagne Les 150 ans de la Commune de Paris
Tous les articles de la campagne

Rimbaud, Poète illuminé de la Commune de Paris

1871-2021 par L’Info Militante

Arthur Rimbaud, par l’originalité de son genre poétique, exerça une influence considérable non seulement sur le symbolisme et le surréalisme français, mais dans l’évolution lyrique des poètes étrangers, par la tendance révolutionnaire qui se manifesta simultanément dans l’esprit, la forme, le langage et le comportement individuel de Rimbaud.

Théâtre : Emportés par la Commune

Les 150 ans de la Commune de Paris

Pour fêter la réouverture des théâtres, allons voir, les 19 et 20 mai à 19h, une pièce : Emportés par la Commune au Théâtre Antoine.

La Commune de Paris

1870-1871 par L’Info Militante

La Confédération ouvre ses archives pour célébrer les 150 ans de la Commune de Paris, véritable tournant dans l’histoire du monde ouvrier.