Tract - Ça suffit ! 9 avril 2015

#greve9avril

Article publié dans le cadre de la campagne 9 avril 2015 : Grève interpro­fessionnelle

L’arme des salariés, quand ils ne sont pas entendus, c’est de cesser le travail et de manifester.

Sur les plans européen et national, l’austérité fait des ravages. Mise en place pour diminuer les dettes publiques, elle a échoué. Partout celles-ci ont augmenté. Certes, la France n’est pas la Grèce ni l’Espagne.

Pour autant :

 Le gouvernement n’a accordé aucun coup de pouce au Smic et gèle le salaire des fonctionnaires ; cela a un impact négatif sur tous les salaires.

 La génération née en 1973 devra travailler 43 ans avant d’avoir une retraite à taux plein.

 Le chômage et la précarité atteignent des records, notamment chez les jeunes et les plus anciens.

 La croissance économique est quasi nulle, freinant les investissements et l’espoir d’une reprise dans l’avenir ; la protection sociale complémentaire (maladie-prévoyance) ne cesse de subir des restrictions.

Les services publics sont fragilisés, leurs implantations sur le territoire réduites, leur rôle affaibli.

Dans le même temps, 41 milliards d’euros d’aides diverses aux entreprises ont été accordées en échange de 50 milliards d’euros de réduction de dépenses publiques et sociales (pacte de responsabilité). Sur la seule année 2013, ce sont 110 milliards d’aides publiques et sociales aux entreprises qui ont été accordées, 135 milliards pour 2017.

Face à ces sommes, aucune contrepartie de la part des entreprises. Sur le plan social, la loi dite Macron étend le travail du dimanche, affaiblit les procédures prud’homales, flexibilise encore le Code du travail.

Un nouveau projet de loi va fragiliser les CHSCT et réduire les moyens des institutions représentatives du personnel.

Face à ces abandons sociaux et républicains, face à la surdité gouvernementale vis-à-vis des attentes des salariés du privé, du public, actifs, chômeurs et retraités, il est temps de dire avec force : ça suffit ! Il ne s’agit pas de poser des cadenas, de faire des pétitions ou du lobbying.

Tract - Ça suffit ! 9 avril 2015

L’arme des salariés, quand ils ne sont pas entendus, c’est de cesser le travail et de manifester.

Grève - Manifestations

 Pour des augmentations de salaire
 Pour une amélioration des conditions de travail
 Pour consolider la Sécurité sociale et les régimes sociaux (retraite, chômage, etc.)
 Pour un service public républicain répondant aux valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité
 Pour dynamiser l’activité et créer de vrais emplois
 Pour une grande réforme fiscale
 Pour obtenir une vraie réorientation de la politique économique aux niveaux européen et national

 Voir en ligne  : Tract Ça suffit ! 9 avril 2015 [PDF]

Tous les articles de la campagne

Le 19 mars – Réussir pour se faire entendre

Mobilisation

En avant pour les revendications sociales et l’action syndicale.
La confédération Force Ouvrière est essentiellement attachée à la démocratie, à la République laïque, et à l’État de droit, fondé en particulier sur la séparation des pouvoirs, le respect des droits de l’homme, dont les droits fondamentaux au travail – au titre desquels figurent la liberté syndicale, le droit de négociation collective et la liberté d’expression et de manifestation consacrés par l’Organisation internationale du travail dont nous (...)

« Salaires des patrons : une questions de morale ? »

Le Grand Décryptage | I > Télé le 1er septembre 2015 par Pascal Pavageau

Polémique autour du « jackpot » de Michel Combes : quelle éthique pour les grands patrons ? Chaque soir, Olivier Galzi reçoit à 22h40 des experts pour décrypter ensemble un sujet qui fait l’actualité, avec Pascal Pavageau, Secrétaire confédéral FO.

45,4 milliards d’euros pour réduire le coût du travail...

Le chiffre de la semaine par Michel Pourcelot

Les mesures d’exonérations destinés à réduire le coût du travail ont atteint 45,4 milliards d’euros en 2015 selon une étude de la Dares, la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques, publiée le 9 novembre 2017. En augmentation de 16,4%, elles ont représenté plus de 80 % des (...)