Transport aérien - Marche pour l’emploi : manifestons le 15 octobre !

Fédération FEETS-FO par FEETS FO

Plateforme aéroportuaire de l’aéroport de Paris Charles de Gaulle Terminal 1 - CDG© Laurent GRANDGUILLOT/REA

Communiqué de la Fédération de l’Équipement, de l’Environnement, des Transports et des Services Force Ouvrière

La crise sanitaire consécutive à la propagation du coronavirus dans le monde a entraîné une crise sociale et économique dévastatrice. Le secteur du transport aérien, touché de plein fouet par les conséquences de cette pandémie, est aujourd’hui à terre. Toutes ses composantes sont impactées : des compagnies aériennes, aux gestionnaires d’aéroports, à l’assistance en escale, aux entreprises sous-traitantes du nettoyage et de la prévention sécurité...

Des dizaines de milliers d’emplois sont maintenant menacés !

Malgré les aides d’État venues en soutien d’une partie des entreprises du secteur, le patronat n’hésite pas à négocier des licenciements, des suppressions de postes et instaure un chantage à l’emploi intolérable !

Les pouvoirs publics doivent prendre toutes leurs responsabilités face au danger de licenciements massifs dans les semaines et mois à venir. L’État, par son inaction, serait complice d’un désastre social sans précédent s’il n’agit pas !

Pour la Fédération, les salariés de l’industrie du transport aérien ne doivent pas servir de variable d’ajustement face aux difficultés économiques conjoncturelles ! Abandonner la gestion de la crise dans les mains du patronat amènera inéluctablement les salariés du secteur vers le chômage et la précarité !

En conséquence, la FEETS-FO apporte son soutien au mouvement et appelle tous les salariés du secteur à rejoindre la manifestation du 15 octobre sur la plateforme de Roissy !

TOUS ENSEMBLE POUR LA SAUVEGARDE DES EMPLOIS ! JEUDI 15 OCTOBRE 2020 - 10H30 GARE RER CDG 1

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.