Une détermination sans faille de la section FO Pimkie

Commerce par Employés et Cadres

© Ian HANNING/REA

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres - Section Commerce

Pour rappel, FO n’a pas signé l’accord d’entreprise pour les salariés des magasins Pimkie voués à la fermeture car cela discrimine les salariés des magasins qui ont ou pas une clause de mobilité.

FO n’a qu’un seul objectif : l’intérêt de salariés sans discrimination sans se soucier des échéances électorales.

Si la Direccte a homologué le document unilatéral de la direction, après avoir obtenu quelques modifications, pour FO ces mesures sont toujours insuffisantes et nous entendons contester cette décision.

FO demande l’arbitrage du tribunal administratif. Cette démarche n’a pas d’incidence immédiate sur la procédure mais selon le jugement à intervenir, les salariés pourront demander leur réintégration ou des dommages et intérêts si nous obtenons satisfaction.

La Section FO Pimkie est déterminée et respectera ses mandats jusqu’au bout.

La Fédération des Employés et Cadres - Section Commerce soutient les choix de la section FO Pimkie et prendra toutes les mesures nécessaires pour l’aider à obtenir gain de cause.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Mouvements chez GO Sport

Commerce par Employés et Cadres

Le groupe GO Sport se sépare de ses magasins Courir pour 283 millions d’euros et s’offre les services du cabinet Prospheres, spécialiste du redressement d’entreprises en difficultés…

La direction Pimkie ne connaît-elle que le mépris vis-a-vis de ses salariés et de leurs représentants ?

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Malgré une réunion du Comité Social et Economique (CSE) le mercredi 18 mai 2022, la direction a estimé qu’elle n’avait pas à tenir informé les élus du CSE du fait que les actionnaires n’adoptaient pas le Business Plan déposé le 8 avril 2022 par le nouveau Directeur Général, et se donnait le temps de chercher un repreneur pour l’enseigne Pimkie.

Militants syndicaux : le choc de la discrimination

Cese par Nadia Djabali

Militants et délégués syndicaux sont souvent l’objet d’un principe de défaveur dans les entreprises où ils travaillent. Le Conseil économique social et environnemental (Cese) vient de publier un avis assorti de vingt-trois recommandations pour repérer, prévenir et lutter contre les discriminations syndicales.