Vivarte - Conforama, mêmes prétextes, même désastre social

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC FO - Section fédérale du Commerce & VRP

Le Groupe d’habillement et de chaussures Vivarte, selon la presse économique, a subi une sévère « cure de minceur » depuis quelques années : passage de 16 à 2 enseignes, réduction drastique du nombre de salariés, passés de 22 000 en 2014 à 16 000 début 2017 et bientôt à 9 000 à l’issue de nouvelles cessions annoncées.

Le prétexte ? Une course effrénée à l’ouverture de magasins, une dette colossale, une prise de contrôle totale par les créanciers…

Le résultat ? Des « plans sociaux » en cascade et un désastre sans précédent pour les travailleurs. Les dirigeants qui avaient avancé que ces licenciements en masse seraient la seule façon de protéger l’emploi (quelle langue de bois !) se sont manifestement fourvoyés, à moins qu’ils aient menti ?

Pour Force Ouvrière, les prétextes avancés par la direction de Conforama et les résultats attendus sont exactement les mêmes avec la fermeture de 42 magasins (dont 10 Maison Dépôt) et 1 900 emplois supprimés (pour le moment…).

Peut‐on donc faire confiance à une direction qui prend exactement les mêmes décisions pour diminuer de 20% les effectifs de Conforama France en considérant ces salariés comme une simple variable d’ajustement ?

Force Ouvrière ne laissera jamais une telle iniquité se produire et sera toujours à la pointe du combat pour la défense de tous les emplois.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Commerce et banque : FO condamne des licenciements boursiers en cascade

Emploi et salaires par Clarisse Josselin

En amont de la manifestation contre le projet de réforme des retraites, la fédération des employés et cadres FEC-FO a organisé le 21 septembre une conférence de presse pour dénoncer les licenciements boursiers en cascade dans les secteurs du commerce et des banques. Des représentants des salariés de Conforama et Castorama ont apporté leur témoignage.

Force Ouvrière en première ligne pour défendre les salariés de Conforama

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

La publication d’un article de BFM Business le 27 février 2019 a plongé les salariés de Conforama France dans la stupeur et l’angoisse. Restructuration, suppression de 2 000 postes, fermeture de 40 magasins, vente probable de l’Enseigne… Tout cela en conséquence de la dette abyssale de l’actionnaire sud‐africain Steinhoff, provoquée par des malversations comptables.