Elections dans la fonction publique

Yves Veyrier, sur le terrain à la rencontre des équipes syndicales

, Nadia Djabali

Recommander cette page

La campagne Fonction publique continue : le Secrétaire général Yves Veyrier, s’est rendu le mercredi 28 novembre 2018 à la mairie de Nanterre.

Moins d’une semaine après son élection, le nouveau secrétaire général de FO s’est rendu au centre des finances publiques de Saint-Maur-des-Fossés, puis à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière et enfin à la mairie de Nanterre. Objectif : soutenir les équipes syndicales engagées dans la campagne pour les élections professionnelles dans la Fonction publique.

Je tenais absolument à venir vous encourager, que vous sachiez qu’on est avec vous et qu’on vous soutient, qu’on a besoin de vous, qu’on compte sur vous et que vous pouvez compter sur nous. Ce message, Yves Veyrier a tenu à le transmettre aux équipes syndicales engagées quotidiennement dans le fonctionnement des services publics. Des équipes qui se bagarrent également pour porter les revendications de FO lors des élections professionnelles dans de la Fonction publique qui se tiendront le 6 décembre prochain même si certains votent depuis le 29 novembre.

Qu’ils soient fonctionnaires d’État, hospitaliers ou territoriaux, le secrétaire général a souhaité rencontrer les militants FO sur leur terrain. Il s’est ainsi rendu mardi 27 novembre au centre des impôts de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) puis à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Et mercredi 28 novembre, c’était au tour de la toute nouvelle équipe syndicale implantée à la mairie de Nanterre (Hauts-de-Seine) de l’accueillir place du 8 mai 1945.

Les fonctionnaires ne sont pas une dépense

Le message qu’il leur a transmis : sans ceux qui œuvrent quotidiennement dans les services publics, la République se déliterait. Les agents peuvent donc être fiers de leur travail et de leur engagement républicain. Nous connaissons ceux que nous croisons au quotidien, ceux qui nous protègent, qui entretiennent des infrastructures, qui instruisent nos enfants, qui nous accueillent quand on est malade, ou qui accueillent nos parents, a rappelé Yves Veyrier. Mais des centaines de milliers d’agents publics, titulaires ou contractuels, œuvrent dans les services sans que personne ne les croise. Et tous ces agents sont tout aussi essentiels.

Pourquoi défendre le service public ? Parce que, trop souvent, les fonctionnaires sont qualifiés de dépense-publique-qu’il-faudrait-réduire. Si vous allez dans la rue et vous demandez aux gens s’il faut réduire la dépense publique, une majorité répondra oui, parce que le terme “dépenses” est souvent péjoratif. Mais si vous demandez aux mêmes personnes s’il faut fermer telle école, tel hôpital, telle crèche municipale ou qu’on l’entretienne un peu moins souvent, ou qu’on ramasse un peu moins les poubelles, là, elles ne seront pas d’accord. Pourtant il s’agit de la même question. La dépense publique n’est pas une dépense, a-t-il martelé, mais un investissement de la nation dans le service public.

Des élections essentielles pour tous les citoyens

S’adressant aux hospitaliers de la Pitié-Salpêtrière, Yves Veyrier a expliqué que Le vote FO porte bien sûr sur le quotidien des fonctionnaires, les salaires et les conditions de travail mais ceux et celles qui un jour seront malades seront bien contents que vous ayez défendu les conditions dans lesquelles ils seront accueillis.

Mardi 27 novembre 2018, avec l’équipe syndicale de l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Car les élections dans la Fonction publique du 6 décembre concernent également tous les citoyens et usagers du service public. Elles sont importantes également pour défendre la représentativité de FO et de tous les syndicats qui la composent au niveau national et si nous voulons être entendus par exemple sur le montant du Smic, dans les conventions collectives, dans le secteur de l’industrie, cela se décidera aussi le 6 décembre aussi.

Le secrétaire général a par ailleurs demandé aux militants de voter et de faire voter pour les listes FO. Si demain vous avez un apéro, et que dans la famille il y a un ou une fonctionnaire, n’oubliez pas de lui dire que s’il vote FO, il défend le Statut général de la Fonction publique qui garantit que tous les citoyens seront servis à égalité.

Yves Veyrier s’est rendu le mardi 27 novembre 2018 au Centre des finances publiques à Saint-Maur-des-Fossés. Il était accompagné d’Hélène Fauvel, Secrétaire générale du syndicat FO DGFIP, de Sabrina Ziani, trésorière de FO DGFIP 94, et de Lysiane Louis, permanente de FO DGFIP 94.

A propos de cet article

En complément

Le Dossier de L’inFO militante : Pour le service public le vote FO
Le Dossier de L’inFO militante  : Fonction publique : les raisons de la colère
Le Dossier de L’inFO militante : Plan santé : coups de scalpel dans des hôpitaux exsangues
Le Dossier de L’inFO militante  : Pour le service public le vote FO

Les Cahiers de L’UIAFP

Union interfédérale des agents de la Fonction publique Force Ouvrière

PPCR et les attaché(e)s
Encadrement supérieur

 


Rémunérations
La retraite des agents publics