42% de télétravailleurs cherchent le sommeil

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

42 % de télétravailleurs en permanence à domicile et 42% des télétravailleurs très mobiles souffrent de problèmes de sommeil contre 29% pour ceux travaillant sur un lieu de travail, a révélé le 15 février dernier un récent rapport conjoint de l’OIT, l’Organisation internationale du travail, et d’Eurofound, la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail, agence tripartite de l’UE, a mené l’enquête dans quinze pays industrialisés ou émergents. L’étude met en particulier l’accent sur un allongement et une intensification du travail par chevauchement des temps de travail et personnel.

De meilleures nuits avec la Journée du sommeil

De plus, le travail sur écran induit une fatigue visuelle forte et la lumière des leds stimule la vigilance au même titre que le café, indique le psychiatre Patrick Légeron, considéré comme pionnier dans l’étude des maladies liées au stress au travail. Le problème est que la performance est devenue un impératif socio-culturel qui, ajouté au développement des écrans, d’internet et des réseaux sociaux, dérègle totalement l’horloge biologique souligne la neurobiologiste Joëlle Adrien, présidente de l’INSV, l’Institut national du sommeil et de la vigilance. Étudiant les facteurs et les situations qui influencent l’organisation du sommeil des Français, l’INSV est à l’origine de la Journée du sommeil en France dont la 17e édition a eu lieu le 17 mars dernier. Pour le Dr Joëlle Adrien, également directrice de recherche à l’INSERM, lorsqu’ils ne respectent plus l’alternance vitale éveil/jour, sommeil/nuit, les rythmes et organisations de travail perturbent complètement notre sommeil avec un coût social et de santé considérable. Ce qui n’empêchera pas certains de dormir sur leurs deux oreilles.

 

 

 Voir en ligne  : Pour en savoir plus sur le Net

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Le Télétravail, notre meilleur ennemi ?

Enquête par Evelyne Salamero

Si le travail loin des locaux de l’entreprise, grâce aux smartphones, tablettes et ordinateurs, peut séduire, il recèle d’importants dangers pour les travailleurs, notamment en termes de santé, constate un rapport conjoint de l’OIT (Organisation internationale du travail) et d’Eurofound (Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail), une agence tripartite de l’Union européenne.

La crise du COVID-19 : des enjeux humanitaires au niveau mondial

Coronavirus / Covid19 par Marjorie Alexandre

La crise sanitaire actuelle n’a pas de frontières et touche l’ensemble des travailleurs et des économies à travers le monde. Mais la capacité de réponse n’est pas la même avec des pays dénués d’infrastructures publiques solides, des services publics de santé bien souvent affaiblis comme en Grèce, laissant entrevoir des crises humanitaires à répétition pendant et à l’issue de la crise du COVID-19. Au-delà, les Nations-Unies et l’OIT alertent la communauté internationale sur le sort des travailleurs migrants qui sont aussi parmi les plus vulnérables.

TTIP : 8e cycle de négociations

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°26 par Secteur Europe - International

Consultation publique et ISDS Le 8e cycle de négociations du TTIP s’est tenu début février après la publication par la Commission Européenne des résultats de la consultation publique lancée en juillet 2013. Cette consultation, majoritairement suivie avec plus de 150 000 réponses, a fait l’objet d’une (...)