Geler le point d’indice aujourd’hui… C’est baisser les pensions de demain

Fonction publique par FO Fonctionnaires

La frénésie d’économies budgétaires sur le dos des fonctionnaires ne s’arrête pas aux seuls traitements.

En gelant le point d’indice de 2010 jusqu’en 2017 (soit 7 années), le gouvernement fait d’une pierre deux coups :

 Il agit immédiatement sur la masse salariale des agents publics.
 Il baisse sur le long terme les futures pensions.

Exemple : entre 2006 et 2013 : 7 années - l’inflation cumulée a été de 13,2 % [1]

Si le point avait été gelé sur cette période de 7 ans, un agent parti en retraite avec l’indice majoré 515 en 2013 perdrait 228 euros par mois de pouvoir d’achat par rapport à un collègue parti avec le même indice en 2006.

Sur 25 années d’espérance de vie en retraite cela représenterait 68 400 euros [2]. Une perte définitive non compensée malgré les futures revalorisations annuelles des retraites basées sur l’inflation constatée.

Dans le secteur privé les 25 meilleures années sont revalorisées au moment de la liquidation. C’est-à-dire recalculées en tenant compte de la hausse des prix. Stopper ce mécanisme provoquerait une levée de
bouclier.

C’est pourtant ce que fait le gouvernement pour les fonctionnaires en gelant leur traitement.

La France aux ordres de la Commission Européenne, baisse les retraites des fonctionnaires.

La FGF-FO dénonce cette spoliation des futurs retraités de la Fonction publique !

Gel du point : Au voleur ! Tous en grève le 15 mai 2014 avec Force Ouvrière

 Voir en ligne  : Fédération Générale des Fonctionnaires FO - Site Internet

FO Fonctionnaires Secrétaire général

Notes

[1Source France Inflation

[2En euros constants

Sur le même sujet

Carrière des fonctionnaires : FO demande au gouvernement de revoir sa copie

Grogne

La Fédération générale des fonctionnaires FO (FGF FO) a boycotté le 19 mai une réunion de la négociation sur les rémunérations et les parcours des fonctionnaires, censée se terminer le 2 juin. L’objectif des discussions engagées en mars 2014 est de revoir les grilles indiciaires de tous les agents des (...)

Mardi 7 mars : grève et manifestation nationale à Paris

Mobilisation par Enseignement, Culture et Formation professionnelle

Fonctionnaires hospitaliers, territoriaux, de l’État, salariés de l’Action sociale, de la Sécurité sociale, de Pôle emploi… les revendications sont les mêmes : défense des statuts et des garanties collectives ; défense des services publics, et création des postes nécessaires ; augmentation des salaires, augmentation du point d’indice d’au moins 8% ; défense de la Sécurité Sociale, contre la privatisation et le déremboursement.