Geler le point d’indice aujourd’hui… C’est baisser les pensions de demain

Fonction publique par Fonctionnaires

La frénésie d’économies budgétaires sur le dos des fonctionnaires ne s’arrête pas aux seuls traitements.

En gelant le point d’indice de 2010 jusqu’en 2017 (soit 7 années), le gouvernement fait d’une pierre deux coups :

 Il agit immédiatement sur la masse salariale des agents publics.
 Il baisse sur le long terme les futures pensions.

Exemple : entre 2006 et 2013 : 7 années - l’inflation cumulée a été de 13,2 % [1]

Si le point avait été gelé sur cette période de 7 ans, un agent parti en retraite avec l’indice majoré 515 en 2013 perdrait 228 euros par mois de pouvoir d’achat par rapport à un collègue parti avec le même indice en 2006.

Sur 25 années d’espérance de vie en retraite cela représenterait 68 400 euros [2]. Une perte définitive non compensée malgré les futures revalorisations annuelles des retraites basées sur l’inflation constatée.

Dans le secteur privé les 25 meilleures années sont revalorisées au moment de la liquidation. C’est-à-dire recalculées en tenant compte de la hausse des prix. Stopper ce mécanisme provoquerait une levée de
bouclier.

C’est pourtant ce que fait le gouvernement pour les fonctionnaires en gelant leur traitement.

La France aux ordres de la Commission Européenne, baisse les retraites des fonctionnaires.

La FGF-FO dénonce cette spoliation des futurs retraités de la Fonction publique !

Gel du point : Au voleur ! Tous en grève le 15 mai 2014 avec Force Ouvrière

 Voir en ligne  : Fédération Générale des Fonctionnaires FO - Site Internet

Fonctionnaires Secrétaire général

Notes

[1Source France Inflation

[2En euros constants

Sur le même sujet

Retraites - Renforcer et élargir dès maintenant la mobilisation !

Communiqué de FO par Yves Veyrier

La confédération réunissait ce jour l’ensemble de ses fédérations nationales de tous les secteurs d’activité : métallurgie, automobile, aéronautique, chimie, raffineries, pharmacie, textile, agro-alimentaire, grande distribution, restauration, agriculture, commerce, services à la personne, banque, (...)

Yves Veyrier, Secrétaire général de FO : « Il faut maintenir les services publics de proximité et arrêter de dénigrer les fonctionnaires »

France 3 le 5 février 2019 par Yves Veyrier

« Les fonctionnaires sont les grands oubliés en matière de salaire. Il n’y a pas d’augmentation du point d’indice. Ça va faire la 8e année en 10 ans qu’il y a un gel de l’augmentation des salaires des fonctionnaires. Là où le gouvernement incite les entreprises à verser une prime exceptionnelle, lui, dit aux fonctionnaires vous n’en aurez pas ! », Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière.

Les fonctionnaires répondent au gouvernement par une grève le 22 mars

Service Public par Valérie Forgeront

Ce sera le jeudi 22 mars. Sept organisations syndicales sur neuf de la fonction publique dont l’UIAFP-FO (union interfédérale FO de la Fonction publique) annoncent pour cette date une journée de grève et de mobilisation. Les agents de l’État, de la territoriale et de l’hospitalière entendent ainsi répondre aux annonces faites ce 1er février par le gouvernement mais aussi à celles égrenées depuis le printemps.