Achats en ligne, le vendeur n’est pas toujours celui que l’on croit

Consommation par AFOC

Autrefois réservées à un petit nombre de site marchand, les places de marché (plus connues sur la toile sous le nom de Market Place) occupent une place croissante sur internet. Désormais, la plupart des grandes enseignes (Darty, FNAC, Amazon, PriceMinister, La Redoute, etc.) s’y sont mises, ce qui n’est pas sans incidence pour le consommateur !

Les places de marché consistent pour une grande enseigne à ouvrir son site marchand à d’autres vendeurs, parfois installés à l’autre bout du monde. Il peut aussi s’agir de vendeurs particuliers.

Leur essor sur le Net doit pousser le consommateur à la plus grande prudence. Le premier risque pour lui étant la confusion possible entre la multitude de vendeurs proposant leurs produits (parfois identiques) sur le même site. Plus simplement, dorénavant, acheter un bien sur le site de la FNAC, ne garantie pas à l’acheteur, s’il n’est pas suffisamment attentif, que le vendeur sera la FNAC. Il pourra s’agir d’un tiers.

Autre risque qui découle de cette confusion, en fonction de l’identité du vendeur le consommateur ne bénéficiera pas des mêmes conditions de vente. Dans la grande majorité des cas, l’enseigne qui héberge la place de marché décline toute responsabilité quant à la bonne exécution du contrat de vente et bénéficie du régime de responsabilité allégé des hébergeurs.

De même si le vendeur est basé à l’étranger, et à fortiori en dehors de l’Union Européenne, il sera plus difficile pour un consommateur de faire valoir ses droits.

Le droit de la consommation pourrait même ne pas être applicable si le vendeur est un particulier (c’est-à-dire que l’acheteur ne bénéficiera pas d’un droit de rétractation, ni de la garantie légale de conformité).

Face à ces risques il n’y a qu’une seule parade : la prudence du consommateur, avant de conclure la vente. Donc vigilance quant à l’identité réelle du vendeur, ses mentions légales, ainsi que les conditions de vente qu’il propose et modalités de retour).

 Voir en ligne  : AFOC - Site internet

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Sur le même sujet

Grandes manœuvres chez Carrefour

Emplois par Nadia Djabali

Il y a du mouvement chez Carrefour. Mise en location gérance de cinq hypermarchés, alliance avec Fnac-Darty, stations-services totalement automatisées, ouverture dès 2018 de 30 hypermarchés le dimanche matin. Le groupe dirigé depuis juillet par Alexandre Bompard, ex-P-DG de Fnac-Darty, doit annoncer le 23 janvier 2018 un plan de transformation, c’est-à-dire d’économies.

Fnac-Darty : la justice tranchera sur les licenciements

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

FO soutient les salariés de Fnac-Darty qui contestent le motif économique de leur licenciement devant le tribunal des prud’hommes de Marseille. Des licenciements qui ont eu lieu dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) à l’occasion d’une restructuration.