Conférence nationale contre les Groupements Hospitaliers de Territoire : Un succès !

Service Public par Services publics et de Santé

Conférence des délégués des établissements de santé contre les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) et pour les revendications, le 26 octobre 2016 à la Confédération FO, à Paris. Photos : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

La décision prise par la Fédération des services publics et de santé FO d’organiser une « Conférence nationale des délégués contre les GHT et les revendications », correspondait parfaitement à la situation et à l’attente des syndicats et des militants. La participation de 420 délégués présents, représentant 278 établissements en témoigne.

À travers les échanges vivants et extrêmement riches (49 interventions, dont les responsables de l’URIF-FO, de la FEC-FO, de la FGF-FO), les délégués présents ont tous ciblé la politique gouvernementale, qui a poursuivi et aggravé la loi HPST, avec la « territorialisation » de l’offre de soins et les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT),

Ces échanges, prenant appui sur notre combat contre la loi Travail, ont permis de mettre au centre de notre action la résistance à l’application de loi Santé et ses GHT qui s’accompagnent de la mise en place des « conférences territoriales de dialogue social » dont la finalité est d’associer les organisations syndicales aux restructurations et aux remises en cause statutaires. C’est la raison pour laquelle notre organisation syndicale attachée à l’indépendance et à la défense des revendications, appelle au boycott de cette instance.

Cette discussion s’intègre pleinement dans la préparation de la grève dans le secteur hospitalier le 8 novembre, à laquelle s’associent les syndicats FO et CGT de la santé privée, les médecins hospitaliers, au travers le SNMH-FO et l’AMUF, la Fédération Nationale de l’Action Sociale FO, les Fédérations FO et CGT des Organismes Sociaux...

Cette conférence constitue indéniablement un point d’appui dans la construction du rapport de force, dans l’action commune, pour faire reculer le gouvernement et imposer un coup d’arrêt aux 16 000 réductions de lits et 22 000 suppressions de postes qui s’annoncent au pas de charge, avec comme un seul but restructurer et démanteler l’hôpital public.

Les messages de salut aux travaux de la conférence, de la secrétaire générale de la CGT santé et du secrétaire général de SUD, insistant sur la nécessité de réussir ensemble « un 8 novembre qui doit faire date » ont été appréciés et applaudis par les délégués.

Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de la confédération est venu clôturer la conférence, après que celle-ci ait adopté à l’unanimité une déclaration qui se conclut ainsi : L’absence de réponse à nos revendications (à l’issue de la grève du 8 novembre) de la part de la ministre de la Santé, nous conduirait à prendre des dispositions nécessaires permettant une mobilisation claire, dans l’unité la plus large, pouvant aller jusqu’à une manifestation nationale.

La première étape passe par l’organisation de la grève du 8 novembre dans tous les établissements. D’ores et déjà nous enregistrons de très nombreuses initiatives communes FO, CGT et SUD, avec appel à la grève et à manifester devant les préfectures et les ARS. A Paris, nous préparons le rassemblement devant le ministère de la santé.

Un compte-rendu des travaux de la conférence et des interventions sera prochainement disponible.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet

Santé : Les délégués FO en ordre de combat contre une nouvelle organisation hospitalière néfaste

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

Le 26 octobre, 420 délégués FO de la fonction publique hospitalière se sont réunis au siège de la confédération FO. L’objet de ce rassemblement : préparer une grève nationale prévue le 8 novembre et réaffirmer haut et fort les revendications. Au premier rang desquelles l’opposition aux Groupements hospitaliers de territoire, dont la création signe 20 000 suppressions d’emploi et 16 000 fermetures de lits.

Les hospitaliers en grève le 11 juin

Service Public par Françoise Lambert

La fédération des Services publics et de santé FO (SPS-FO) et deux autres organisations syndicales appellent les personnels de la santé et de l’action sociale à « une journée nationale de mobilisation et de grève dans les territoires et les établissements » le 11 juin, avec un rassemblement à Paris. Confrontés à une dégradation sans précédent de leurs conditions de travail, ces salariés et leurs syndicats revendiquent une hausse des salaires, davantage d’effectifs et le retrait des projets de loi Santé et de transformation de la fonction publique.

Conditions de travail – Qualité de Vie au Travail : le premier acte serait d’arrêter les suppressions de postes et de mettre un coup d’arrêt aux Groupements hospitaliers de territoire !

Emploi et Salaires par Services publics et de Santé

Lundi le 5 décembre, la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, a présenté pour le gouvernement son plan censé améliorer la qualité de vie au travail (QVT) pour les agents hospitaliers, alors que s’exprime un profond mécontentement et l’exaspération des hospitaliers, après un été qui a particulièrement mis en exergue la souffrance des personnels relayée dans la presse par les suicides de certains agents.