Portrait

Cynthia veille sur la santé en Guyane

, Françoise Lambert

Recommander cette page

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Cynthia Rochemont-Piejos, 62 ans, est secrétaire générale du syndicat FO de l’hôpital de Cayenne et responsable FO Santé territoriale. Infirmière spécialisée en psychiatrie, elle a beaucoup œuvré au service de la santé et du social en Guyane.

450

C’est le nombre de contractuels à l’hôpital de Cayenne dont le contrat ne va pas être renouvelé.

Cynthia a notamment mis en place et développé un service addictologie au sein du centre hospitalier de Cayenne. Elle est entrée à FO en 1999. C’est la secrétaire générale du syndicat FO de l’hôpital qui est venue me chercher, j’aidais déjà des collègues en difficulté car c’est dans ma nature d’aider les gens, se souvient-elle. Je suis très autonome, je pensais que je n’avais pas besoin de syndicat, mais après avoir réfléchi j’ai dit oui car les valeurs de FO correspondaient à mon éthique, notamment la liberté de parole et l’indépendance. Cynthia s’investit immédiatement. Elle est élue secrétaire générale adjointe, puis secrétaire générale du syndicat l’année suivante, en 2000. J’ai pris la décision de militer avec une équipe, et je suis toujours avec cette équipe, sourit-elle.

Une pénurie de médecins

Cynthia s’investit aussi dans sa fédération et au niveau interprofessionnel. Entre 2000 et 2006, elle monte le Groupement FO santé publique-privée territoriale et elle est élue trésorière de l’UD FO de Guyane en 2006. Elle représente aussi FO à la CGSS (Caisse générale de Sécurité sociale) et au CeseR (assemblée consultative) de Guyane . Alors qu’elle a consacré tout son temps au syndicat entre 2008 et 2013, Cynthia est de retour à mi-temps au service hôpital de jour psychiatrique à l’hôpital de Cayenne. Pour mieux continuer le combat. Parmi les principales problématiques : la pénurie de médecins dans une région à la démographie galopante, la vétusté de l’hôpital et sa réhabilitation, ou encore des suppressions de lits. FO revendique l’octroi de moyens supplémentaires et la résorption de l’emploi précaire, avec le maintien de 450 contractuels dont le contrat ne va pas être renouvelé.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément