Entretien des Routes de l’État : Opération « Enfumage » annoncée

Service Public par FEETS FO

Communiqué de la FEETS-FO

Certains médias, se font l’écho, légitimement du défaut d’entretien des axes routiers dont l’État à la charge, axes formant le réseau routier structurant.

Ils corroborent ainsi ce que tous les agents, notamment ceux affectés dans les Directions Interdépartementales de Routes (DIR), constatent au quotidien : le manque de moyens et d’investissement dans l’entretien routier.

Ceci n’est pas récent et coïncide avec la politique suivie par les gouvernements successifs en matière de désengagement budgétaire, LOLF avant-hier, RGPP hier, MAP actuellement, CAP 2022 demain.

Concernant le domaine routier, après avoir déstructuré les services avec la suppression des Directions Départementales de l’Équipement (DDE) et la création des DIR, certains « rêvent » de transférer les routes vers des agences voire d’abandonner, de nouveau, une part importante aux sociétés d’autoroutes privées.

Au préalable, n’est-ce pas légitime de s’interroger sur l’abaissement de la vitesse autorisée de 90 km/h à 80 km/h en corrélation avec la détérioration des conditions de circulation ? Combien d’accidents sont liés à cette détérioration ?

Au-delà, la FEETS-FO dénonce le rôle ambigu de certains qui aujourd’hui en lieu et place de revendiquer des moyens matériels et humains pour préserver un service public préfèrent le supprimer au détriment de l’intérêt général.

Ceci est inacceptable quand les mêmes vont « pantoufler » dans les mêmes officines.

Le service au public exige aujourd’hui des moyens comme le revendiquent 99 % de ses agents.

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Réseau routier en danger : on nous trompe sur la cible !

Service Public par FEETS FO

A la suite de la catastrophe de Gênes, un rapport commandé par le ministère en charge des Transports portant sur le réseau routier national non concédé a fait l’objet de nombreux commentaires. Il s’agit du rapport d’audit rédigé par des sociétés étrangères, en l’occurrence suisses (Nibuxs et IMDM).

DDI : les dégâts du fourre-tout interministériel

Service Public par Valérie Forgeront

Que deviennent les DDI, ces directions départementales interministérielles lancées au 1er janvier 2010 après leur création en 2009 dans le cadre de la RéATE, la Réforme de l’administration territoriale de l’État ? Que deviennent les personnels de ces structures fourre-tout ?

Confiance ou contrôle | Douanes, la crainte de la vente à la découpe

Service Public par Mathieu Lapprand

Entre libre-échange et protectionnisme, les effectifs douaniers ont toujours fluctué selon les politiques commerciales en vigueur. Aujourd’hui les 17 000 douaniers sont si peu nombreux qu’ils craignent la disparition ou l’éclatement de leur administration. Et le Projet stratégique des douanes 2018 ne les rassure pas, comme l’a montré leur forte mobilisation le 20 mars dernier.