Évolution du dossier pénibilité

Communiqué de FO

Article publié dans le Dossier Compte pénibilité

Depuis longtemps Force Ouvrière explique que l’évolution du dossier pénibilité devait permettre d’allier l’efficacité pour les salariés à la simplicité pour les entreprises.

Le dispositif prévu par le gouvernement comporte trois insuffisances notoires :

 Il ne met pas assez l’accent sur la prévention, ne retenant pour les 4 critères traités différemment qu’une sortie anticipée de 2 ans à 60 ans, ce qui était encore, il y a peu, l’âge de départ en retraite ;

 La suppression de la (petite) cotisation patronale apparait comme une mesquinerie et il va falloir veiller à ce que les employeurs assument clairement leur responsabilité dans la branche AT/MP ;

 Il convient d’associer étroitement les caisses de Sécurité sociale (CARSAT) qui disposent des personnels formés et spécialisés en matière de prévention.

Tous les articles du dossier

Réforme de la pénibilité : pour FO, mieux vaut prévenir que guérir

Santé par Clarisse Josselin

Le Premier ministre a annoncé le 8 juillet aux interlocuteurs sociaux une réforme à venir du compte pénibilité. Quatre des dix critères de risques professionnels ne seront plus mesurés par les employeurs et le financement sera transféré à une branche de la sécurité sociale. Pour FO, ce projet ne met pas assez l’accent sur la prévention.

Le travail de nuit a plus que doublé en vingt ans

Une étude de la Dares par Clarisse Josselin

Selon le ministère de l’Emploi, 3,5 millions de salariés travaillaient occasionnellement ou régulièrement en horaires nocturnes en 2012. Bien que reconnue comme pénible, cette forme d’organisation du travail progresse, particulièrement chez les femmes.