Portrait

FO, un syndicat en pointe sur la question du handicap

, Françoise Lambert

Recommander cette page

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Enseignante en histoire et géographie à l’Institut national de jeunes sourds de Paris, Laure Beyret, 34 ans, défend, sous la bannière FO, les cinq établissements nationaux de jeunes sourds et de jeunes aveugles, menacés par des baisses de subventions.

1 500

salariés, fonctionnaires d’État et contractuels de la fonction publique travaillent dans les quatre instituts nationaux de jeunes sourds (Paris, Metz, Bordeaux et Chambéry) et au sein de l’Institut national des jeunes aveugles de Paris.

Après un master 2 en histoire en 2007, Laure Beyret décide de s’orienter vers l’enseignement aux jeunes sourds et malentendants : J’ai des amis sourds et, en prenant des cours en langue des signes, je me suis rendu compte qu’il existait de grands besoins.La jeune femme intègre alors l’Institut national de jeunes sourds (INJS) de Bordeaux en tant qu’enseignante contractuelle en histoire-géographie. Elle croise à cette époque le chemin de la section FO de l’INJS, qui se bat pour demander l’ouverture d’un concours national pour ces enseignants spécialisés. Laure prend sa carte à FO et suit une formation de deux ans pour passer le certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement des jeunes sourds. Avec son diplôme d’État en poche, elle obtient sa titularisation. C’est aujourd’hui sa dixième rentrée, et sa cinquième à l’INJS de Paris où elle a créé une section FO en avril 2015. Son premier combat, mené avec les sections FO des autres établissements, en 2016, a permis aux Instituts nationaux de ne pas passer sous la coupe des Agences régionales de santé.

Mobilisation à la rentrée

Mais la concertation promise sur l’avenir de ces établissements n’a toujours pas eu lieu et ils sont désormais confrontés à des réductions de subventions de l’État. Nous voyons les autres syndicats le 17 janvier, nous envisageons d’organiser des actions locales, indique Laure, qui est aussi depuis novembre 2017 secrétaire générale adjointe du Syndicat national des personnels des affaires sanitaires et sociales FO (SNPASS FO), chargée des établissements publics. Plus que jamais, Laure est sûre de militer au sein du bon syndicat : Une organisation apolitique, confédérée et en pointe sur la question du handicap.

Album Flickr ci-dessous, photographies : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)
Laure Beyret