Service Public

Hôpital public : Les professions paramédicales et socio-éducatives en grève

, Françoise Lambert

Recommander cette page

A l’appel de FO Santé et de plusieurs organisations, les personnels paramédicaux et sociaux-éducatifs de la fonction publique sont en grève le 24 janvier pour de meilleures conditions de travail et de meilleurs salaires. Une mobilisation qui s’inscrit pour FO dans la préparation d’une mobilisation nationale le 7 mars contre les Groupements hospitaliers de territoire, la fonte des effectifs et les fermetures de lits.

Ils sont infirmier(e)s, kinésithérapeutes, orthophonistes, psycho-motricien(nes)s ou encore orthoptistes : mardi 24 janvier, les dix-neuf professions paramédicales qui exercent à l’hôpital public sont appelés à la grève par FO Santé et d’autres organisations professionnelles.

Les personnels sociaux-éducatifs qui travaillent dans les établissement sociaux et médico-sociaux, principalement des assistants sociaux, éducateurs et éducateurs spécialisés ou encore éducatrices de jeunes enfants, sont aussi couverts par le préavis de grève déposé par FO.

Retrait du protocole PPCR, qui va ralentir les carrières

Parmi les principales revendications de ces professionnels de santé, figure le retrait du dispositif PPCR (Parcours professionnels carrières et rémunérations), un texte imposé par le gouvernement, malgré l’opposition massive d’une majorité des syndicats, qui va ralentir la carrière de tous les fonctionnaires hospitaliers et territoriaux et permettre la mobilité entre les trois versants de la fonction publique (État, territoriale et hospitalière).

Pour une véritable reconnaissance des diplômes

Ils revendiquent en outre une véritable reconnaissance de leurs diplômes et une rémunération qui soit à la hauteur de leurs responsabilités et de leurs compétences.

Ce dossier est un véritable serpent de mer, tous les métiers paramédicaux devaient être réévalués pour 2013, mais ça continue de bloquer, souligne Denis Basset, de la fédération des Services publics et des services de santé FO. Des discussions ont lieu en ce moment avec le ministère, mais le gouvernement se refuse de finaliser pour certains métiers comme les kinés, les orthophonistes ou les psychomotriciens. Nous attendons aussi entre autres la parution de textes pour les manipulateurs en électroradiologie.

Plusieurs manifestations devant le ministère de la Santé

Le 24 novembre, les infirmiers-anesthésistes avaient manifesté à Paris pour demander une revalorisation de leurs salaires qui tienne compte de la reconnaissance de leur diplôme au niveau Master, effective depuis deux ans.

Le 24 juin, c’étaient les orthophonistes et les kinésithérapeutes salariés qui avaient exprimé leur mécontentement devant le ministère.

Une préparation à la mobilisation nationale du 7 mars

Confrontés à une dégradation sans précédent de leurs conditions de travail, tous ces personnels ont tenu à marquer leur désaccord avec les politiques menées, au moment ou les conditions de travail sont encore plus tendues en raison de l’épidémie de grippe, indique Luc Delrue, de la fédération des services publics et des services de santé FO. Ils défendent des revendications particulières à leurs professions, mais ils portent aussi des revendications plus générales, et ils s’inscrivent dans la préparation de la mobilisation nationale à laquelle nous appelons le 7 mars.

Les fonctionnaires territoriaux seront aux côtés des hospitaliers

Le 7 mars, les fonctionnaires hospitaliers, mais aussi les fonctionnaires territoriaux, seront en grève à l’appel de la fédération des services publics et de santé FO (SPS-FO), de la fédération de l’Action sociale FO, et de leurs homologues CGT et SUD. La section fédérale FO des organismes sociaux et le SNFOCOS (cadres) ont également appelé les salariés de la Sécurité sociale à la grève.

Une manifestation nationale à Paris est aussi au programme pour appuyer les revendications d’un arrêt des attaques contre le service public. Elles se traduisent notamment à l’hôpital public par la mise en place de Groupements hospitaliers de territoire (GHT), d’une diminution des effectifs et de fermetures de lits.

De nombreuses organisations FO ont déjà apporté leur soutien à cette mobilisation, dont la Fédération des employés et cadres FO (FEC-FO), la Fédération générale des fonctionnaires FO (FGF-FO), l’Union confédérale des retraités FO (UCR-FO) et de nombreuses Unions départementales FO.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Jeudi 14 décembre de 08h33 à 08h58

    France info
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Jean-Michel Aphatie sur France Info