Hôpitaux de Paris : les agents toujours mobilisés contre la réorganisation du travail

Service public par Clarisse Josselin, journaliste L’inFO militante

Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Une intersyndicale appelait les personnels des Hôpitaux de Paris à se rassembler devant le siège de l’AP-HP le 29 mars pour exiger le retrait du plan de réorganisation du temps de travail. Ce même jour, la direction devait à nouveau soumettre son projet au comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT).

Les personnels des Hôpitaux de Paris se sont rassemblés le 29 mars devant le siège de l’AP-HP, à l’appel d’une intersyndicale, pour exiger le retrait définitif du plan de réorganisation du temps de travail voulu par la direction depuis mai 2015.

Ce même jour, le directeur général de l’institution Martin Hirsh devait à nouveau soumettre son projet au Comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT). Il devait présenter quelques ajustements, en réponse à des expertises commandées par les organisations syndicales, et qui mettent en doute les économies escomptées par la réforme. Mais sans rien changer sur le fond. La direction compte mettre en place les premières mesures dès ce mois d’avril, avant une application totale en septembre 2016.

Perte de jours de RTT et de congés

Le syndicat FO AP-HP conteste toujours ce plan, qui a fait l’objet d’un accord en octobre 2015 avec la seule CFDT. Les grèves et manifestations ont déjà empêché sa mise en œuvre en juin 2015, puis en janvier 2016.

Selon FO, l’objectif de la direction serait de mettre en place une équipe unique, avec une individualisation des horaires pour adapter les effectifs aux pics d’activité, au lieu des trois équipes fixes actuelles. Ce plan prévoirait aussi la suppression de jours de RTT et de congés.

La grève à l’ordre du jour

« Les personnels ne veulent pas voir désorganiser encore plus leur vie de famille déjà fortement malmenée du fait du manque de personnels, prévient FO dans un tract. Si le soir du 29 mars, Martin Hirsch n’a pas définitivement retiré son projet, la question de la grève jusqu’au retrait est à l’ordre du jour pour le faire reculer tout comme elle est à l’ordre du jour pour faire reculer le gouvernement Hollande-Valls et le projet de loi El Khomri de destruction du Code du travail. »

FO revendique le maintien de l’organisation actuelle pour les 75 000 employés des Hôpitaux de Paris. Elle appelle aussi les personnels à se mobiliser le 31 mars contre la loi Travail qui vise également à individualiser les droits.

Sur le même sujet