Kingfisher France (Castorama - Brico Dépôt) : Les salariés sacrifiés sur l’autel de la course aux dividendes

Commerce par Employés et Cadres

Photographie de Lionel Allorge - Praca własna, CC BY-SA 3.0

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière - Section fédérale du Commerce

Véronique Laury, Directrice générale de Kingfisher, a annoncé mercredi à l’ensemble des filiales du groupe la création d’un service partagé en Pologne qui regroupera toutes les activités financières de l’ensemble des enseignes du groupe.

En France, c’est ainsi que des centaines de salariés voient leur emploi disparaître tant chez Castorama que chez Brico Dépôt. Chez Castorama il a même été mis en place des cellules psychologiques pour essayer de venir en aide aux salariés qui se sont effondrés à cette annonce.

Cette restructuration n’est que le début d’un vaste plan baptisé « one Kingfisher » et qui a pour ambition de ramener 700 millions d’euros supplémentaires de dividendes aux actionnaires à l’horizon 2020 en sacrifiant les salariés qui sont vus comme des coûts et sont priés de devenir low cost.

Après les métiers de la comptabilité du contrôle de gestion, d’autres métiers seront vraisemblablement appelés à disparaître dans les établissements du groupe dans un avenir plus ou moins proche.

FO dénonce les cadeaux fiscaux faits à ces entreprises. Le CICE et les ordonnances Macron ne font que favoriser cette délocalisation et la perte des emplois en France. Si le gouvernement ne revoit pas sa politique sociale, Kingfisher risque de faire partie d’une longue liste d’entreprises qui délocaliseront pour rechercher toujours plus de profits.

FO sera toujours là pour soutenir et défendre les intérêts des salariés. Il envisage tous les moyens d’actions utiles pour s’opposer à cette casse sociale qui plonge des familles entières dans la stupeur et le désarroi.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Les salariés de Castorama et Brico Dépôt s’adressent au président Macron

Emploi par Evelyne Salamero

Ils étaient mobilisés le 1er décembre à l’appel notamment de FO contre la délocalisation en Pologne de services administratifs de leurs entreprises. Les salariés de Castorama et Brico Dépôt, filiales du groupe britannique Kingfisher, ont adressé une lettre ouverte au président Macron, pour que le gouvernement intervienne contre « la fuite du travail ».