La grève devient nationale et générale en Belgique

Actualité par Valérie Forgeront

Piquet de grève dans le Brabant wallon le 8 décembre. Le mouvement est devenu national le 15. © Eric HERCHAFT / REA

Après des grèves tournantes lancées dans les services publics et les transports de différentes régions belges, notamment les 1er et 8 décembre, le mouvement de grève contre l’austérité ne faiblit pas. La Fédération générale des travailleurs belges (FGTB), dont l’Union belge du transport (chauffeurs routiers), a appelé à étendre la grève au niveau national depuis le 15 décembre avec pour objectif de paralyser le pays, y compris en ce qui concerne les moyens de transport et les axes routiers. Ce mouvement de protestation concerne aussi de nombreux services publics, dont les écoles et les administrations.

Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB : « si le gouvernement et le patronat ne veulent pas de concertation, nous devrons prendre nos responsabilités »

Interview par Evelyne Salamero

La Belgique va connaître une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle ce jeudi 29 septembre, avec une manifestation nationale qui partira à 11h30 de la Gare de Bruxelles-Nord, à l’appel des organisations syndicales belges. Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB, en rappelle ici les principales motivations.

« Stop TTIP, Ceta » : 15 000 manifestants à Bruxelles à la veille de la réunion des ministres du Commerce de l’Union européenne

Libre Echange par Evelyne Salamero

Jeunes, étudiants, retraités, salariés, chômeurs, entre amis, en famille, ou en délégations syndicales… A l’appel de diverses associations et des centrales syndicales belges, quelque 15 000 personnes ont défilé le 20 septembre à Bruxelles, à 17 heures, « après le travail et l’école » comme a dit un (...)