Le mouvement social se poursuit chez Cargill

Fédération FGTA-FO par FGTA-FO

© Jean-Claude MOSCHETTI/REA

Du 9 au 11 juin, une large majorité des salariés de Cargill Foods France (fabricant de nuggets et autres produits à base de volaille principalement destinés à McDonalds) du site de Saint-Cyr-en-Val ont participé à un mouvement de grève à l’appel de FO et d’une grande partie de la CFTC. La Direction n’a pas donné suite aux revendications de FO qui appelle donc à une nouvelle grève ce vendredi 2 juillet.

Les salariés se sentent floués sur le plan de la rémunération par rapport aux autres unités de production, n’acceptent pas la perte de la participation malgré des tonnages importants et une charge de travail accrue, ainsi que la prime Covid versée à toutes les unités sauf Cargill Foods France.

FO revendique donc :

 Une prime de 1 000 euros pour l’exercice 2019/2020
 Un 13e mois basé sur le salaire de base + les primes comme partout ailleurs dans le groupe et non juste sur le salaire de base
 Une modification des règles de la participation plus avantageuses pour les salariés

La FGTA-FO soutient son syndicat et les salariés dans ce mouvement et appelle la Direction à la négociation pour trouver une issue à cette crise.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Les artistes de l’opéra de Toulon en grève

Emploi et salaires par Clarisse Josselin

Les musiciens et choristes de l’opéra de Toulon étaient en grève le 5 avril à l’appel de trois syndicats dont FO. Ils dénoncent des salaires inférieurs aux minima conventionnels et une dégradation des conditions de travail.

Dans le Maine-et-Loire, grève et manifestations dans des hôpitaux

Santé par Françoise Lambert

Après la journée nationale de grève et de manifestations de la Fonction publique le 22 mars, la mobilisation se poursuit dans différents établissements hospitaliers. Exemples dans le Maine-et-Loire : au CHU d’Angers et au Centre de santé mentale angevin (CESAME), les agents étaient en grève les 29 et 30 avril à l’appel de FO et d’autres organisations syndicales. Une nouvelle journée de mobilisation est programmée le 5 avril. Le mouvement pourrait d’ici là s’étendre à d’autres établissements du département.