Mon employeur veut modifier la répartition de mes horaires de travail, en a-t-il le droit ?

Temps partiel/Heures complémentaires

Ce délai peut être réduit par convention ou accord collectif jusqu’à un minimum de trois jours ouvrés (art. L.3123-22 du code du travail) et à condition d’accorder des contreparties. Le contrat de travail peut prévoir un délai de prévenance supérieur à 7 jours. Si les conditions ne sont pas remplies, le salarié pourra refuser la modification. Si les conditions sont remplies mais que le salarié peut invoquer des obligations familiales impérieuses, il pourra également les refuser. Enfin, si l’employeur modifie tellement fréquemment la répartition des horaires que cela a pour conséquence la mise à disposition quasi-permanente du salarié, le salarié pourra demander la requalification de son contrat en temps plein.

Sur le même sujet

L’exception française n’est pas forcément celle que l’on croit

Europe par Evelyne Salamero

L’institut COE-Rexecode, proche du patronat, stigmatise régulièrement les salariés français comme étant ceux, avec les Finlandais, qui totalisent le moins d’heures de travail en Europe. Il omet de préciser qu’ils figurent aussi parmi les plus productifs. En 2013, un salarié français rapportait 45,6 (...)

Cassation : vie personnelle et familiale contre nouveaux horaires

Juridique par Michel Pourcelot

Refuser de nouveaux horaires de travail constitue une faute lorsque ces derniers n’affectent pas le droit au repos du salarié et ne portent pas une atteinte excessive à sa vie personnelle et familiale, a estimé la Cour de cassation le 16 décembre dernier.
En l’espèce, une salariée avait été engagée, (...)

Travailleurs indépendants dépendants : 1 sur 5

Le chiffre par Michel Pourcelot

Un travailleur indépendant sur cinq en France est en fait dépendant révèle une note de l’Insee publiée le 10 avril dernier. Si, selon cet institut, son statut se définit par l’absence de lien de subordination juridique, la réalité économique semble autre : 20% d’entre eux se disent dépendants (...)