Nettoyage de la gare « Bibliothèque François Mitterrand » : 23 jours de grève

Communiqué de la Fédération FO de l’Équipement, de l’Environnement, des Transports et des Services par FEETS FO

La SNCF doit assumer ses responsabilité

Depuis le 21 septembre, les agents de nettoyage de la société SAFEN (groupe Onet) en poste à la gare « Bibliothèque François Mitterrand » sont tous en grève pour le maintien de leur contrat de travail, toutes les mesures acquises sur le chantier et combattre le licenciement d’un salarié en poste et les menaces qui pèsent sur leur emploi.

Ainsi après moins de deux mois suite à la reprise de l’activité par la SAFEN, la Direction tente par tous les moyens de se séparer du personnel considérant, certainement, que le marché sera plus rentable en embauchant des salariés sans ancienneté et au premier coefficient de rémunération voire des intérimaires ou des CDD. La FEETS FO et le Syndicat FO des Personnels de Nettoyages des Trains et des Gares d’Ile de France condamnent cette remise en cause de la convention collective. Une nouvelle fois, un employeur tente par tous les moyens de s’attaquer à cette disposition conventionnelle qui combat la précarité et conforte les salariés dans leur emploi.

Dans ce contexte, le donneur d’ordre, la SNCF, ne peut rester silencieux ou pire faire appel à d’autres entreprises pour remettre en cause le droit de grève en faisant réaliser les prestations de nettoyage par d’autres que la SAFEN voire en les protégeant avec des vigiles tout en menaçant les grévistes.

De même, en exigeant du tribunal, l’expulsion des grévistes sous couvert de liberté du travail, la SNCF use de la plus grande violence à l’égard des plus faibles : les salariés du nettoyage, pour le seul bénéfice des patrons-voyous du secteur.

La FEETS FO et le syndicat FO exige l’arrêt de la procédure judiciaire, la garantie d’emploi conformément à la convention collective.

HALTE A LA VIOLENCE PATRONALE
GARANTIE D’EMPLOI POUR LES SALARIÉS

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Nettoyage : la serpillère brûle chez Onet

Conditions de travail par Evelyne Salamero

Depuis près d’un mois, 90% des salariés chargés du nettoyage des 75 gares SNCF du nord de l’Ile-de-France sont en grève, à l’appel notamment de FO. A plus de 300 kilomètres de là, en Moselle, des agents d’entretien de sites industriels et de grandes entreprises ont dû se mobiliser pour empêcher le licenciement de leur déléguée FO et se battent encore contre des « cadences de travail insupportables ».