Projet de loi Elan : Le logement social démembré

Communiqué de l’AFOC par AFOC, Nathalie Homand

L’amendement au projet de loi Elan voté par les députés introduit la possibilité de la cession en nue-propriété d’un immeuble de logements sociaux à un investisseur privé par un bailleur social.

Il s’agit d’une forme de démembrement de la propriété usuellement élaborée pour la propriété privée et l’accession sociale, mais qui, appliquée au patrimoine social participera à la grande casse des statuts qui le charpentent.

Si la motivation de cet amendement est connue - offrir le parc social HLM aux intérêts privés - ses conséquences seraient préjudiciables aux locataires compte tenu des inégalités géographiques ou foncières.

Bien évidemment ce sont les immeubles situés dans les zones les plus attractives qui vont être les plus rentables, et bien entendu pas ceux situés dans les territoires les plus enclavés. L’enjeu étant de faire circuler le capital, pour répondre au souhait du Président de la République… et surtout de mettre la main sur du foncier de valeur et de débloquer l’élaboration de la valeur du logement social, aujourd’hui strictement encadrée par des règles considérées comme trop rigides qui ne permettent pas d’influer ni de créer de la plus-value.

Pour l’AFOC, il est donc à craindre l’accroissement des inégalités entre territoires, et la ghettoïsation des quartiers les moins attractifs. Cette mesure participe à l’atteinte généralisée de tous les « statuts » protecteurs.

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Nathalie Homand Secrétaire confédérale au Secteur de l’Economie et du Service Public

Sur le même sujet

Projet de loi (Elan) : la casse des droits continue

Communiqué de l’AFOC par AFOC, Nathalie Homand

Après avoir fait adopter par l’Assemblée Nationale début juin, une disposition de la loi Elan réduisant l’obligation d’accessibilité des logements neufs aux personnes handicapées à 10% contre 100% auparavant, le gouvernement s’attaque au droit au maintien dans les lieux des locataires HLM.

La sous-location dans une HLM

Consommation par AFOC

En ces temps et moments difficiles, certaines personnes retraitées et/ou n’ayant pas assez de revenus, mais locataires d’un logement HLM plus grand (plusieurs pièces), peuvent sous-louer une partie de leur logement dans certaines conditions.
En effet et comme le prévoit l’article L 442-8-1 du Code (...)

Quelles sont les démarches à entreprendre pour l’obtention d’un logement HLM ?

Logement social

Vous devez constituer votre dossier de candidature en ligne (www.demande-logement-social.gouv.fr) ou en remplissant l’imprimé Cerfa n°14069*02 que vous pouvez vous procurer auprès des organismes HLM ainsi qu’en mairie ou encore en préfecture.
Pour accroître vos chances d’obtenir un logement, il est (...)

La France est le premier producteur de logements sociaux de l’UE

Logement par Nadia Djabali

Les mesures envisagées par le gouvernement français pour les locataires et les bailleurs de logements sociaux s’inscrivent dans un vaste mouvement européen de libéralisation du secteur. Une libéralisation qui contrecarre nulle part l’augmentation des prix du logement et celles des demandes de logements sociaux.