Réforme des retraites : « Il y a des messages contradictoires » estime Force Ouvrière

:franceinfo le 3 septembre 2019 par Yves Veyrier

Article publié dans le cadre de la campagne Réforme des retraites, FO dit stop !

Sur :franceinfo mardi 3 septembre, Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière (FO), s’est étonné « des messages contradictoires » concernant la réforme. Par exemple, Emmanuel Macron dit qu’il « ne retient pas l’option que privilégiait le haut-commissaire, celle de l’âge pivot, et on nous dit aujourd’hui que c’est le haut-commissaire qui va porter son projet ».

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Tous les articles de la campagne

Fonctionnaires : le gouvernement à l’attaque de la catégorie active

Réforme des retraites, FO dit stop ! par  Valérie Forgeront

S i ce n’est pas de la provocation… À la veille de la journée de grève et de manifestations du 9 janvier contre le projet de réforme des retraites, les fonctionnaires ont assisté à une « mascarade de dialogue social » de la part du secrétaire d’État Olivier Dussopt et du nouveau « Monsieur retraites du gouvernement », Laurent Pietraszewski, s’insurge FO-Fonction publique.

Retraites : que des raisons légitimes de préparer la grève

#5décembre2019 par  Valérie Forgeront

« Nos retraites sont en danger, tous concernés », « La retraite par points, c’est non ! », « Le projet de réforme doit être abandonné », « Combattre pour ne rien perdre : tous ensemble défendons nos retraites »… Autant de slogans de FO qui signifient la détermination des travailleurs dans la préparation de la grève à compter du 5 décembre, pour la défense des retraites et l’abandon d’un projet qui remettrait en cause l’ensemble du système de retraite et ses régimes.

Yves Veyrier, Secrétaire général de FO : « En réalité, cette réforme ne sera pas plus simple et pas plus juste »

France Culture le 11 décembre 2019 par Yves Veyrier

« Ce projet de régime unique est un Frankenstein : la créature échappe à ses créateurs. Cela fait plus de 3 ans que le gouvernement porte ce projet, les concertations ont duré plus de 2 ans, et il n’est toujours pas parvenu à convaincre du bien fondé de ce projet. » Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière