Représentation des salariés : l’affaiblissement provoqué par la réforme des IRP est confirmé

InFO militante par Elie Hiesse, L’Info Militante

Depuis que les ordonnances Travail du 22 septembre 2017 ont fusionné les instances représentatives du personnel (IRP) en une instance représentative unique du personnel, FO alerte sur les conséquences de la réforme, pour la qualité du dialogue social et l’implantation syndicale en entreprise. Sans surprise, une étude du ministère du Travail portant sur 2020 ― première photographie depuis la réforme ― appuie le constat des représentants du personnel FO.

Ainsi, la part des entreprises couvertes par au moins une IRP a encore diminué en 2020 : 41,4 % des entreprises d’au moins 10 salariés, employant 78,4 % des salariés sur ce champ, étaient couvertes, contre 41,9 % en 2019 et 43,9 % en 2018. Même ralenti en 2020, le mouvement de baisse se poursuit. L’affaiblissement des instances dédiées à la santé, à la sécurité et aux conditions de travail est aussi confirmé.

En 2020, 47,6 % des salariés des entreprises ayant au moins une instance élue sont couverts, contre 60 % en 2017 !

FO entend saisir la Première ministre

L’étude révèle aussi une diminution alarmante de la présence syndicale, constatée à travers la baisse du taux de couverture des entreprises par des délégués syndicaux (DS). Dans les entreprises d’au moins 10 salariés, ce taux enregistre une baisse de 2,6 points entre 2018 et 2020, alors que la présence de DS y était stable depuis 2012. Résultat, en 2020, 9,3 % des sociétés d’au moins 10 salariés (employant 53,7 % des salariés de ce champ) ont un DS, contre 11,9 % en 2018. Dans les entreprises de 50 salariés ou plus, le recul est encore plus marqué : - 5,7 points entre 2018 et 2020. En 2020, 39,4 % d’entre elles sont couvertes par un DS, contre… 45,1 % en 2018. FO, qui revendique le rétablissement des capacités de représentation collective des salariés, va saisir la Première ministre sur ces sujets.

Elie Hiesse Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Droit syndical, IRP, dialogue social : les nouveautés

Événement par Evelyne Salamero

C’est un coup de canif dans l’une des dispositions clés de la loi sur la représentativité syndicale de 2008 : les organisations syndicales représentatives auront la liberté de désigner un délégué syndical ne figurant pas sur la liste, si l’ensemble des candidats ayant obtenu 10 % renoncent par écrit à leur (...)