Salon infirmier : Les syndicats contre l’Ordre

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

La plupart des fédérations syndicales de la Santé, dont FO, présentes sur un stand au salon infirmier à Paris du 14 au 16 octobre, diffusent des tracts pour réaffirmer leur opposition à l’Ordre national infirmier et demander sa suppression.

Créé fin 2006, l’Ordre national infirmier, voulu par le milieu libéral, est toujours très contesté dans le secteur public hospitalier, où la profession représente 80% du total des quelque 600 000 infirmiers.

Les salariés refusent de payer pour exercer

En théorie, l’adhésion à l’Ordre est obligatoire et l’exercice de la profession y est subordonné. Mais seuls 172 000 infirmiers sont inscrits. De nombreux infirmiers et infirmières salariés ont contesté et contestent toujours le caractère obligatoire de l’adhésion et ont refusé de payer pour exercer leur profession. Pour FO, il n’est pas admissible d’appliquer aux infirmier(e)s une obligation supplémentaire, alors qu’ils sont déjà titulaires d’un diplôme d’État nécessaire à l’exercice de leur profession. Le syndicat refuse aussi une nouvelle instance en matière disciplinaire, alors que les salariés disposent déjà d’instances ad hoc au sein de la fonction publique hospitalière.

Françoise Lambert Journaliste à L’inFO militante - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Ordre infirmier : FO s’insurge

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

En dépit de l’opposition de FO et de la grande majorité des organisations syndicales à l’inscription automatique des infirmiers et infirmières salariés à l’Ordre infirmier, le gouvernement vient de proposer un projet de décret.