Culture

[Théâtre] Vera : reine au bal des décomplexés, elle glisse

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Portrait d’une avide ambitieuse. Vera se croit l’une des reines du bal ultra-libéral mais va se prendre les pieds dans le tapis après avoir allègrement piétiné son entourage. Elle va valser et finir en citrouille. Au Théâtre de Paris, à partir du 3 mars 2018, avec Karin Viard et Helena Noguerra.

Jusqu’au bout de ses ongles acérés, Vera, arriviste et cynique directrice de casting, est une pure actrice du monde ultralibéral globalisé, dessinée par le dramaturge et réalisateur tchèque Petr Zelenka. Peu connu en France hormis pour Petites histoires de la folie ordinaire, il a été quand même sélectionné aux Oscars dans la catégorie « meilleur film étranger ». Toute à son obsession de puissance et d’argent accumulé, Vera va elle grimper la Roche tarpéienne en se lançant dans une fusion avec une agence anglaise qui la laminera, elle qui écrasait sans vergogne son prochain.

Casting doré

Dans le rôle-titre de Vera, Karin Viard, césarisée à deux reprises (2000 et 2003) n’est pas une perdrix de la dernière pluie, habituée de films hébergés en haut des box-offices, tels que Rien à déclarer, de Dany Boon (2011), La Famille Bélier (2014), Polisse (2011), et Tatie Danielle (1990). Elle s’est faite relativement rare sur les planches, déterminée à ne monter sur scène que si elle se sentait à 100% dans la pièce. Ce qui semble effectivement être le cas avec le metteur en scène d’origine argentine Marcial Di Fonzo Bo, qui la dirige pour la troisième fois, avec à ses côtés la comédienne et dramaturge Elise Vigier, associée à ce dernier à la direction de la Comédie de Caen. Figure également à l’affiche la multicartes Helena Noguerra, demi-soeur de Lio, qui s’est mise au théâtre un peu sur le tard. Pour ces deux comédiennes Vera, conte contemporain et satire socio-politique, offre des rôles sur mesure dans un monde sans mesure autre que la démesure.

 

Vera, une pièce de Petr Zelenka, mise en scène par Elise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo, interprétée notamment par Karin Viard et Helena Noguerra, Lou Valentini et Rodolfo de Souza, à partir du 3 mars 2018, au Théâtre de Paris, 15 rue Blanche75009 Paris.
Tarifs : de 19 € à 49 €. Représentations du mardi au samedi à 20h30, matinées les dimanches à 15h30.
Sur le Net, Karin Viard présente Vera : https://www.theatre-contemporain.net