Yves Veyrier, Secrétaire général de FO, sur BFMTV

BFMTV le 16 décembre 2019 par Yves Veyrier

Article publié dans le cadre de la campagne Réforme des retraites, FO dit stop !

« Édouard Philippe avait invité les organisations syndicales et patronales représentatives pour des réunions de travail sur la réforme des retraites, mercredi 18 décembre à partir de 14h30, au lendemain de la journée de mobilisation prévue par les syndicats. On en parle avec Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière. » BFM Story

 Voir en ligne  : BFM Story

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Tous les articles de la campagne

Rapport du COR : les retraites malades de l’austérité

Retraite par Françoise Lambert

Le retour à l’équilibre du système de retraite, qui était prévu pour 2022 il y a deux ans, est au mieux repoussé de vingt ans : c’est l’un des enseignements du dernier rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites (COR), rendu public le 13 juin. Celui-ci table désormais sur un déficit de 10 (...)

Retraites - Communiqué intersyndical du 16 janvier 2020

Communiqué intersyndical par Yves Veyrier

Les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNL, UNEF et FIDL se félicitent de l’ampleur de la mobilisation et de la multiplicité des actions et des initiatives dans tout le pays, le 16 janvier 2020 ainsi que de son caractère interprofessionnel et intergénérationnel malgré les dires gouvernementaux.

Réforme des retraites, FO dit stop !

Réforme des retraites, FO dit stop !

Depuis plus d’un an le gouvernement a ouvert une concertation sur la réforme des retraites annoncée par le président de la République.
FO a décidé de suspendre sa participation à ces concertations demandant une clarification du projet gouvernemental.
En effet, pour FO, cette réforme remettrait en cause l’ensemble de notre système de retraites et ses régimes.
Notre organisation a fait connaître qu’elle entendait défendre la retraite par répartition, garante de la solidarité intergénérationnelle.
FO s’est exprimée, dès l’origine, contre un régime universel par points et a aussi indiqué qu’elle s’opposait à toute tentative du gouvernement de reculer encore l’âge de départ à la retraite, revendiquant le maintien de l’ensemble des régimes et dispositions qu’ils contiennent.