6 années de gel des salaires des fonctionnaires et agents publics !

Communiqué de la Fédération FO des personnels des services publics et des services de santé par Services publics et de Santé

La Ministre de la Fonction Publique confirme dans la presse ce jour la poursuite du gel de la valeur du point d’indice pour 2015 et vraisemblablement pour 2016. Le Premier ministre s’est lui déjà prononcé pour un gel jusqu’en… 2017 !

Austérité oblige, cela fait déjà 6 années consécutives sans augmentation du traitement des fonctionnaires et agents publics [1] !

Très clairement le gouvernement et le Président de la République choisissent de faire payer aux fonctionnaires et agents publics la baisse des dépenses publiques et la réduction de la dette.

Ce choix conduit à appauvrir tous les agents sans exception, notamment ceux classés en catégorie C percevant les plus faibles rémunérations (75% des personnels de la fonction publique territoriale, 54% des personnels de la fonction publique hospitalière).

Depuis 2010, le gel du point d’indice représente l’équivalent de 150 à 250 € par mois de perte de pouvoir d’achat.

C’est inacceptable !

Pour Force Ouvrière, il est inacceptable de faire payer une dette qui n’est pas celle des personnels de la fonction publique !

Nous exigeons l’ouverture immédiate de négociations pour la satisfaction des revendications :

 Augmentation de 8% de la valeur du point d’indice ;

 50 points d’indice pour tous comme premier rattrapage ;

 La revalorisation significative des grilles indiciaires.

Contrairement aux propos de la Ministre de la Fonction publique, les agents refusent cette austérité qui leur est imposée !

FO prendra toutes ses responsabilités pour contraindre le gouvernement à revoir sa politique et répondre aux revendications des fonctionnaires et agents publics.

L’austérité, ça suffit, place au social !

 Voir en ligne  : Fédération FO des personnels des services publics et des services de santé - Site internet

Services publics et de Santé Secrétaire général

Notes

[1Les 0,5% octroyés au 1er juillet 2010 devaient l’être en 2009 ; le gouvernement de l’époque ayant choisi de différer cette hausse d’une année.

Sur le même sujet

Smicard un jour, smicard (presque) toujours

Salaires par Nadia Djabali

Particulièrement touchés par la crise, les contrats courts et l’intérim, les salariés qui commencent au Smic sont pris dans un plancher collant qui les empêche d’obtenir un meilleur salaire. FO revendique une augmentation du Smic à hauteur de 80 % du salaire médian

La mauvaise réponse du gouvernement

Pouvoir d’achat par Fonctionnaires

La ministre de la Fonction publique vient d’annoncer la déclinaison de mesures d’allègements de cotisations des salariés du secteur privé pour les fonctionnaires.