Propositions du Medef pour l’emploi : Le choc des provocations !

Communiqué de FO Cadres par Union des Cadres et Ingénieurs

Le journal Les Échos révèle dans l’édition datée de ce matin les projets du Medef supposés créer un million d’emplois. Le document du patronat intitulé Comment relancer la dynamique de création d’emplois en France ? propose une série de mesures « d’ordre social, fiscal et parfois très sectorielle » destinées à stimuler l’emploi dans le pays. Chacune est « quantifiée en termes de créations d’emplois attendues ».

Ainsi Pierre Gattaz souhaite : supprimer 2 jours fériés sur 11 pour créer 1 % de croissance et 100 000 emplois ; déroger au salaire minimum pour certaines catégories de demandeurs d’emploi, ou remonter les seuils sociaux (50 000 à 100 000 emplois supplémentaires) ; autoriser les commerces à ouvrir le soir et le dimanche (entre 50 000 et 200 000 emplois créés dans le tourisme, et entre 40 000 et 100 000 dans le commerce et la distribution) ; revoir la durée du travail ; transformer le CICE en baisse de charges, qui serait plus pérenne qu’un crédit d’impôt ; supprimer progressivement les taxes pesant sur les facteurs de production et les taxes sectorielles ; supprimer la taxe sur les salaires.

Il ne s’agirait là que d’un document intermédiaire, les propositions définitives du patronat devant être présentées au cours de la semaine.

FO-Cadres est curieux de découvrir sur quels fondements se posent les calculs du Medef, qui semble sérieusement penser que la solution à la crise de l’emploi sera réglée en s’attaquant notamment à la fiscalité des entreprises et au Code du travail.

FO-Cadres dénonce les positions dogmatiques et politiques du Medef : on peut être ouvert au dialogue social, mais pas à n’importe quel prix et surtout pas au mépris du respect des droits fondamentaux des salariés. Si elles étaient adoptées, ces énièmes propositions du Medef ne feraient qu’aggraver la situation des salariés sans permettre de retrouver la voie de la croissance : une fois encore, ces propositions s’inscrivent dans la ligne droite des politiques économiques désastreuses menées pour sortir de la crise.

Union des Cadres et Ingénieurs Secrétaire général

Sur le même sujet

Les six fantasmes du Medef

Décryptage par Côme Barbotin

En septembre, l’organisation patronale a publié des « propositions » qui permettraient, selon elle, de créer 1 million d’emplois.

Industrie : pour FO, éteindre les incendies ne suffit pas !

Economie par Valérie Forgeront

De multiples cas l’ont encore montré récemment, les pouvoirs publics agissent souvent tels des pompiers pour tenter de sauver in extremis des sites industriels en difficulté et leurs emplois. Or, souligne FO, au-delà d’une injection de financements d’urgence au bénéfice d’entreprises qui parfois ont déjà perçu des aides publiques sans pour autant d’ailleurs que cela ne se répercute positivement sur l’emploi, les pouvoirs publics doivent s’engager dans une vraie politique industrielle. L’État en premier lieu doit davantage se faire stratège.