Communiqué de FO

Afpa : soutien à la grève et appel à manifestation le 6 décembre 2018

, Nathalie Homand

Recommander cette page

La Confédération Force Ouvrière apporte tout son soutien à la Section Fédérale Nationale FO Afpa dans cette action à laquelle elle participera.

Le projet de fermeture de 38 sites, abandonnant ainsi pas moins de 11 départements, représenterait un recul irréversible en ce qui concerne le développement du territoire, aussi bien pour les citoyens qui les habitent que pour les PME qui les composent. Cela signifierait la fin du service public de formation professionnelle pour les adultes.

De plus, s’il devait aboutir, ce projet compromettant gravement l’avenir de l’Afpa, les « quelques » salariés qui n’auront pas été licenciés dans les deux premières vagues devront tout accepter au motif d’un hypothétique redressement économique, impossible d’après les experts économiques, promis dès 2020 par la directrice générale.

Pour la préservation des emplois, pour notre maillage territorial et pour l’arrêt de ce projet de destruction de l’Afpa, Force Ouvrière appelle aujourd’hui tous ses militants à se mobiliser le jeudi 6 décembre 2018 en soutien aux camarades de l’Afpa.

Rendez-vous à 14h00 à Montparnasse pour se rendre jusqu’à la rue de Grenelle.

Une pétition est également en ligne, que nous vous invitons à signer la plus largement possible : OUI à des formations ouvertes à tous partout en France, NON à la casse de l’Afpa !

A propos de cet article

Sur l’auteur

Nathalie Homand

Secrétaire confédérale au Secteur de l’Economie et du Service Public


  • Economie, Fiscalité
  • Politiques et filières industrielles et de services
  • Fonction publique, Service Public et politiques publiques (dont AFPA)
  • AFOC et Logement

Envoyer un message à Nathalie Homand

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

23 mai 1618

Début de la guerre de Trente Ans
Défenestration de Prague, contre les gouverneurs impériaux ; deux d’entre eux sont précipités d’une fenêtre par les protestants des états de Bohême dont l’empereur Mathias a violé les droits religieux concédés par la lettre de majesté. En fait, l’aristocratie protestante se révolte contre la domination (...)

Défenestration de Prague, contre les gouverneurs impériaux ; deux d’entre eux sont précipités d’une fenêtre par les protestants des états de Bohême dont l’empereur Mathias a violé les droits religieux concédés par la lettre de majesté. En fait, l’aristocratie protestante se révolte contre la domination catholique. Cet événement marque le début de la guerre de Trente Ans (1618-1648).