Emploi et Salaires

Air France : toutes les catégories de personnels en grève pour les salaires le 22 février 2018

, Valérie Forgeront

Recommander cette page

Photo : Mathieu Marquer (CC 2.0)

Syndicats de navigants commerciaux, de pilotes, de personnels au sol… Une majorité d’organisations d’Air France appellent à une journée de grève pour les salaires le jeudi 22 février. Un tel appel sur la question salariale et réunissant toutes les catégories de personnels de la compagnie n’a pas eu lieu depuis des décennies insiste FO. C’est dire l’humeur des salariés face à la Direction qui a décidé unilatéralement de maintenir pour 2018 les termes d’un récent accord salarial cependant rendu caduc après l’opposition de plusieurs syndicats. La Direction d’Air France prévoit donc une augmentation générale des salaires minime de 1% et en deux temps tandis que la majorité des syndicats demandent une revalorisation à hauteur de 6% afin de rattraper la perte de pouvoir d’achat depuis 2011.

Dix syndicats de la compagnie Air France lancent un appel à la grève pour le jeudi 22 février. Les personnels au sol, pilotes et les navigants commerciaux (PNC) ont les mêmes motifs d’insatisfaction concernant les salaires. Cette journée de protestation devrait être assortie de rassemblements organisés sur les escales en province indique Christophe Malloggi le délégué syndical central pour FO-Air France. Dans la région parisienne précise-t-il, les salariés prévoient d’organiser des cortèges en partant des sections Hub et Cargo de l’aéroport de Roissy vers la place Magellan près du siège de la compagnie sur la zone de Roissy. Les salariés se donnent rendez-vous à 10h le 22 février sur cette place.

L’insatisfaction salariale est au cœur de cette journée d’actions. Les salariés contestent en effet l’accord issu de la négociation annuelle obligatoire (NAO) pour 2018 signé le 1er février par deux syndicats (CFDT et CFE-CGC). FO-Air France évoque une « mascarade de négociation ». Comme d’autres organisations représentatives dans la compagnie, le syndicat fustige l’augmentation en forme « d’aumône » accordée aux salariés dans le cadre de cette NAO.

L’accord NAO a acté en effet une hausse des salaires de 1% et qui plus est en deux temps : +0,6% au 1er avril et +0,4% au 1er octobre 2018. La direction se targue par ailleurs d’avoir prévu des augmentations individuelles. Leurs modalités font réagir les syndicats dont FO. « L’évolution de l’ancienneté et les hypothétiques promotions ne sont pas des éléments qui ont vocation à rattraper le pouvoir d’achat ».

Les excellents bénéfices sur 2017

Plusieurs organisations, dont FO, demandaient une augmentation de 6% « au regard de la perte de pouvoir d’achat depuis 2011 », date du début du gel des salaires. Signe de l’exaspération des personnels, plusieurs syndicats –affichant à eux tous une représentativité de plus de 50% des suffrages aux dernières élections professionnelles- ont fait valoir leur droit de retrait (le 7 février pour FO). Si l’accord est ainsi devenu caduc la Direction d’Air France a toutefois décidé unilatéralement le 9 février de maintenir l’augmentation prévu par l’accord. Les deux syndicats signataires lui avaient demandé d’agir ainsi.

De leur côté, les syndicats non signataires demandent l’ouverture de nouvelles négociations. La Direction campe sur ses positions et indique que « les négociations ne pourraient pas être rouvertes ». Et de préciser qu’un « conflit serait destructeur » pour l’entreprise.

Les syndicats demeurent néanmoins déterminés. D’autant plus indique FO que les résultats de l’entreprise Air France qui seront communiqués aux syndicats lors d’un Comité central d’entreprise (CCE) le 22 février devraient être très bons.

« L’année 2017 s’annonce comme une année exceptionnelle pour Air France après avoir publié un bénéfice d’exploitation de 1,022 milliards d’euros au troisième trimestre et de 1,375 milliards d’euros au cours des neuf premiers mois de l’année (résultats groupe Air France-KLM). Les résultats d’exploitation dépasseront le record de bénéfices réalisés en 2007-2008 » rappelle FO tandis qu’Air France-KLM présentait ce vendredi 16 février ses résultats pour la globalité de l’année 2017 devant le conseil d’administration du groupe.

Ils sont excellents. Le groupe affiche en effet des résultats en hausse de 42% à 1,488 milliards d’euros sur 2017. De quoi répondre positivement à la revendication salariale...

A propos de cet article

Sur l’auteur

Valérie Forgeront

Journaliste à FO Hebdo

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément