Code du travail : « Le gouvernement sortira du bois après les législatives » selon Force Ouvrière

Public Sénat le mardi 6 juin 2017 par Pascal Pavageau, Secteur Économique

La feuille de route n’est pas une surprise à ce stade », elle reprend « les échanges précédents souligne Pascal Pavageau, secrétaire confédéral de FO, interrogé par Public Sénat. Le document est très ouvert sur les différents sujets, sur le bon niveau de négociation au niveau de la loi, de la branche ou de l’entreprise souligne-t-il. Pour l’instant, le gouvernement laisse tout ouvert, c’est ce que nous demandions.

Mais quand les précisions seront abordées, les choses risquent de se compliquer. On peut penser que le gouvernement sortira du bois notamment après les législatives, sur des scénarios beaucoup plus construits et précis et là, il y aura certainement beaucoup de sujets sur lesquels nous serons en désaccord craint Pascal Pavageau. La question du barème des indemnités prud’homales, toutes les organisations syndicales y sont défavorables rappelle le responsable de FO.

 Voir en ligne  : Public Sénat

Sur le même sujet

La lutte contre les discriminations sur le devant de la scène

Communiqué de Force Ouvrière par Didier Porte, Secteur juridique

Mardi 19 mai 2015, ont été présentées les 18 propositions issues du rapport de synthèse du groupe « dialogue sur la lutte contre les discriminations ».
Les trois ministres présents (Travail, ville et justice) ont apporté des réponses qui dans leur grande majorité satisfont FO.
FO se félicite des (...)

Code du Travail : Robert m’a tuer !

Emploi et Salaires par FEETS FO

Pour un grand nombre d’hommes et de femmes, le nom de Robert Badinter restera attaché à l’abolition de la peine de mort et aux innombrables combats menés au titre des droits de l’Homme et aucun ne remettra en cause les luttes portées et menées avec conviction par cet homme, le respect l’emporte.

Une nouvelle victoire pour FO en deux actes !

Durée du travail par Secteur juridique

Le syndicat FO des employés et cadres du commerce du Val d’Oise a assigné en référé la société d’ameublement Ikea en vue, notamment, de l’enjoindre d’accorder à chacun de ses salariés les repos légaux obligatoires et de respecter les durées de travail conventionnelles.