Défendre ses droits de locataire en HLM avec FO

Consommation par Valérie Forgeront

Du 15 novembre au 15 décembre se tiendront les élections des représentants des locataires HLM. Ils siégeront, pour un mandat de quatre ans, dans les conseils d’administration des organismes HLM (environ 800) relevant de bailleurs publics ou privés et comptant notamment des représentants de l’État et des collectivités.

L’association FO de consommateurs et de locataires, l’AFOC, qui conteste « le désengagement chronique de l’État et des collectivités locales » dans le parc HLM, présente des candidats à ces élections. Il s’agit de défendre les locataires et leurs droits. Par exemple dans le cadre de la maîtrise des loyers, du contrôle des charges locatives, de l’accroissement de l’offre de logements, de l’amélioration des locaux vétustes... Les prochaines élections sont donc importantes pour les 10 millions d’habitants de HLM, soit plus de 4,3 millions de ménages.

L’AFOC est déjà présente dans les instances

Revendications : Les chevaux de bataille de l’AFOC
Lors de ces élections, l’AFOC portera diverses revendications. Parmi celles-ci, l’encadrement des surloyers, l’agrandissement et la rénovation du parc locatif, la prise en compte des accès aux réseaux de transport ou encore l’amélioration de la qualité du dialogue avec le bailleur, notamment sur le plan du traitement des réclamations.

Dans ce rôle de défense des locataires, l’AFOC occupe déjà une position représentative au sein de la Commission nationale de concertation (CNC), créée par la loi du 23 décembre 1986 (loi Méhaignerie) et rattachée au ministère du Logement. Cette commission tripartite (bailleurs, locataires, gestionnaires) a pour mission d’améliorer les relations entre bailleurs sociaux et locataires. Les représentants de l’AFOC siègent aussi dans les commissions départementales de conciliation (CDC). Ces organismes, composés de bailleurs et de locataires, interviennent pour des litiges concernant le montant du loyer. Par exemple, la contestation d’un loyer à l’occasion d’un renouvellement de bail. Enfin, l’AFOC est présente au sein des conseils de concertation locative (CCL) des organismes de HLM. Ces conseils, composés de bailleurs et de locataires, interviennent sur l’entretien et la qualité des logements dans un immeuble, voire d’un quartier. Les avis émis par ces conseils peuvent servir de base aux décisions prises par un conseil d’administration d’organisme HLM.

Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Élections HLM 2018

Affiche par AFOC

Du 15 novembre au 15 décembre 2018 vont se dérouler les élections des représentants des locataires aux conseils d’administration des organismes HLM pour les quatre prochaines années.

La protection pour locataire âgé en fin de bail

Consommation par AFOC

La loi rend plus difficile la possibilité de mettre fin au bail d’un locataire âgé aux ressources limitées. Toutefois, cette protection ne s’applique pas si le bailleur, personne physique, est lui-même dans une situation délicate compte tenu de son âge ou de la faiblesse de ses ressources.

Encadrement des loyers

Consommation par AFOC

Encadrement des loyers : l’AFOC porte auprès de la ministre du Logement la revendication d’une extension de l’expérimentation à toutes les municipalités volontaires.