Hausse des prix de l’électricité - Non à une nouvelle spoliation d’EDF !

Fédération FO Energie par Énergie et Mines

© F. BLANC

Communiqué de FO Énergie et Mines

Depuis des années, FO Énergie et Mines réclame qu’un bilan contradictoire de la déréglementation du marché de l’énergie soit réalisé.

Les gouvernements successifs nous l’ont toujours refusé. Cela n’est plus possible !

La baisse des prix de l’électricité, qui avait été mise en avant lors de l’ouverture des marchés n’a pas eu lieu et au contraire, c’est la hausse du prix de l’électricité qui est maintenant une évidence. Celle-ci pourrait même atteindre 25 %. Du jamais vu !

Pour limiter cette hausse à 4 %, campagne électorale oblige, ne soyons pas dupes, le Gouvernement a décidé de baisser la part d’un impôt (la TICFE), ce qui est justifié car elle pèse indûment sur l’électricité, énergie décarbonée.

Mais la folie des marchés de gros fait que cela ne sera certainement pas suffisant. Et là, le Gouvernement a perdu les pédales !

Pour éviter d’avoir des pertes fiscales plus importantes, il refuse d’aller plus loin en matière de baisses d’impôts sur l’électricité, et prévoit de :

  • Lisser ces hausses sur 2023, c’est-à-dire après les présidentielles…
  • Spolier un peu plus EDF à travers le mécanisme infernal de l’ARENH qui oblige EDF à fournir à ses concurrents 100 TWh d’électricité nucléaire à un prix d’ami de 42 euros le MWh, prix bloqué depuis 2012 !

Le Gouvernement veut maintenant augmenter ce niveau de 100 TWH à 150 TWH pour que les concurrents d’EDF continuent à s’en mettre plein les poches !

On dépouille EDF pour aider Total ! Un vrai scandale !

De plus, cette mesure se traduirait par une pression supplémentaire sur les OPEX et sur les CAPEX. Cela affaiblirait EDF notamment dans les investissements prévus et il est fort probable que les personnels du Groupe EDF doivent supporter les efforts financiers à réaliser en se privant notamment d’augmentations salariales nécessaires à la compensation de l’inflation !

FO considère que si cette mesure, annoncée par le ministre Bruno Le Maire sur BFM, était effectivement mise en œuvre, elle serait inconstitutionnelle et elle met en garde le Gouvernement sur ce point.

FO exige un bilan de la déréglementation, d’abandonner la concurrence qui est un échec retentissant et de cesser de spolier EDF.

Ni ARENH, ni Hercule, seulement le Service public !

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

EDF ferme toutes ses boutiques

Service Public par Énergie et Mines

Les clients apprécieront, EDF a décidé de fermer l’ensemble de ses 77 boutiques réparties sur tout le territoire à échéance 2019. La direction va présenter son dossier le 26 janvier prochain aux organisations syndicales en ce sens.

Areva : fin du suspense ?

Service Public par Evelyne Salamero

Après des mois de négociations, EDF devrait entériner le 27 janvier le montant (2,5 milliards d’euros) qu’elle entend consacrer au rachat d’Areva NP, la filiale du groupe qui fabrique et entretient les réacteurs nucléaires. Un montant inférieur à celui prévu à l’origine (2,7 milliards). Dans la foulée, le (...)