JC Mailly : « L’austérité est ennemie de la démocratie »

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

Retraités notamment confrontés à la hausse de la CSG, salariés des Ehpad sans réponse suffisante du gouvernement à leurs demandes, cheminots qui contestent avec raison les annonces concernant la SNCF, agents des trois versants de la fonction publique qui veulent défendre leur pouvoir d’achat, leurs droits et ceux des usagers dans l’accès au service public : les nuages s’amoncellent les 15 et 22 mars à la suite des divers foyers allumés par le gouvernement. Il est faux et provocateur de laisser entendre que les statuts et les droits des salariés seraient en partie à l’origine des difficultés. Celles-ci sont en effet pour l’essentiel dues aux décisions politiques et économiques prises depuis pas mal d’années, en particulier depuis la crise de 2007-2008.

C’est bien le transfert des dettes privées vers la dette publique qui a accru fortement le déficit budgétaire pour corriger les inepties financières. Ce sont bien les décisions des gouvernements au niveau européen qui ont ouvert le rail (fret et voyageurs) à la concurrence. C’est bien également la restriction budgétaire qui pénalise le fonctionnement des Ehpad et l’augmentation de la CSG qui attaque le pouvoir d’achat des retraités.

Rompre avec ces restrictions est toujours d’actualité, tant au niveau national qu’européen. En France comme ailleurs, même quand la croissance économique reprend, les inégalités ne se résorbent pas. Cela explique notamment ce que l’on appelle la montée des populismes comme, par exemple, cela a été récemment le cas en Italie. De fait, l’austérité est ennemie de la démocratie. 

Abonnez-vous à la newsletter « Éditoriaux de FO »

Sur le même sujet

Pouvoir d’achat : une problématique transgénérationnelle

Economie par Françoise Lambert

D’un côté, des jeunes adultes qui ont du mal à trouver un emploi et qui n’ont pas les moyens de se loger, de l’autre des personnes âgées qui peinent à payer leur hébergement en maison de retraite. Des plus jeunes aux retraités, le pouvoir d’achat reste une question centrale. Elle se pose plus que jamais pour mettre un frein à des situations de pauvreté qui ne passent plus.

Dans 150 villes, les retraités mobilisés !

Communiqué de l’UCR-FO par Union Confédérale des Retraités-FO

Les 9 organisations nationales de retraités appelaient le 8 octobre à se mobiliser pour la revalorisation des pensions en fonction de l’évolution des salaires, la suppression de la CSG, un minimum de pension à hauteur du Smic pour une carrière complète, le maintien et l’amélioration des pensions de (...)