Journée internationale du service public

Fonction publique

Article publié dans le cadre de la campagne Elections Fonction publique
Esther Lynch, Secrétaire confédérale de la CES et Branislav Rugani, Secrétaire confédéral FO à l’international
© ETUC CES.

Trois questions à Jan Willem, SG de la Fédération Syndicale Européenne des Services Publics (FSESP).

Pour la FSESP, la journée mondiale pour la Fonction publique, c’est à propos de quoi ?

Pour la FSESP, la journée mondiale pour la Fonction publique est une occasion pour attirer l’attention sur nos appels pour des services publics de qualité, des salaires plus élevés et des meilleures conditions de travail. C’est une journée pour appeler à davantage recruter et mettre fin à la commercialisation des soins, de la santé et des services publics. C’est aussi une journée importante pour mettre en lumière le travail que nos affiliés font à travers l’Europe, et le bon travail que nous faisons ensemble.

Quelles sont les principales difficultés auxquelles sont confrontées les services publics en Europe, et plus particulièrement leurs travailleurs ?

Les travailleurs dans les services publics font face à des difficultés similaires à travers l’Europe. Leurs salaires sont trop faibles pour faire face à l’inflation galopante. Les pénuries critiques de personnel et de ressources compliquent extrêmement la capacité de garantir des services publics de qualité. Ces difficultés sont particulièrement exacerbées dans le secteur de la santé et des soins, où les travailleurs luttent maintenant contre les traumatismes, le burnout et les tâches en retard.

Que pouvez-vous nous dire sur les difficultés auxquelles font face les travailleurs dans la Fonction publique en France ?

Nous soutenons avec force la lutte des syndicats en France dans la fonction publique pour des hausses pour un salaire décent après des années de gel des salaires et d’affaiblissement de leur pouvoir d’achat. Les travailleurs dans les services publics – y compris dans les soins et la santé – méritent des salaires plus élevés. C’est consternant que les travailleurs dans les Ehpad en France reçoivent de si petits salaires quand des entreprises font des profits sur leur travail – un travail soutenu avec de l’argent public. L’abus de fonds publics par ORPEA est bien connu. Les travailleurs n’en ont jamais vu la couleur. Les grèves en cours au sein des entreprises, comme celle tenue lors de la journée mondiale de la Fonction publique, sont un signe évident que les travailleurs en ont assez. Nous soutenons pleinement FO SPS et les autres syndicats français engagés devant les tribunaux contre la gestion corrompue de cette entreprise.

Plus dans la campagne Elections Fonction publique
Tous les articles de la campagne

FO demande la suspension des réformes en cours dans la Fonction publique

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Dans une lettre adressée au Premier ministre, la confédération FO lui demande de décider de suspendre les processus de réformes en cours, souvent controversées, et alors que les conditions d’un dialogue social effectif ne sont pas réunies dans les circonstances actuelles.
Alors que le Premier ministre (...)