Mobilisation contre le projet Hercule

InFO militante par L’Info Militante

© F. BLANC

Ils étaient plusieurs centaines à se rassembler devant l’Assemblée nationale, mercredi 10 février, à l’appel de l’intersyndicale, dont FO, alors même que se déroulait l’audition de Jean-Bernard Lévy, PD-G d’EDF et du ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, devant les députés, quant au projet Hercule.

Depuis l’automne 2020, c’était la 5e journée de grève, alors que les 4 autres avaient déjà été massivement suivies. Pour les syndicats, Hercule signifie un « démantèlement » pur et simple d’EDF qui serait scindé en trois entités.

L’intersyndicale demande l’ouverture d’une large concertation interne et externe sur l’avenir d’EDF, et s’oppose au projet, synonyme de privatisation. Ce projet a pour but le démantèlement d’EDF, solution qui n’est sûrement pas une réponse à la hauteur de l’urgence climatique et des enjeux de service public. L’État doit clairement choisir entre intérêt général et intérêts particuliers d’acteurs opportunistes indifférents aux intérêts à long terme du pays.

10022021Manif contre Hercule21

À la fin des années 1990, les directives européennes avaient posé les fondations de l’ouverture à la concurrence et de la privatisation des opérateurs publics. En application de ces textes, EDF et GDF avaient été séparés, puis les deux Épic transformés en 2004 en sociétés anonymes à capitaux publics, qui feront très vite leur entrée en Bourse.

Le secrétaire général, Yves Veyrier, est venu apporter son soutien aux agents et sa fédération de l’énergie FNEM FO mobilisés devant l’Assemblée nationale. La confédération s’était adressée au gouvernement, encore ces derniers temps, pour que soient stoppées les réformes conduisant au démantèlement du service public, à l’image du projet Hercule dans le secteur de l’énergie.

© F. BLANC

Fait inédit, le CSE Central d’EDF a mis en place une campagne de communication dans la presse, dont l’inFO militante, intitulée #Pour une énergie publique, rappelant, entre autres, les conséquences du projet Hercule pour les consommateurs et les invitant à signer une pétition en ligne.

Pour une énergie publique [PDF]

 Voir en ligne  : Pétition en ligne

Sur le même sujet

Areva : plus de 90% de grévistes en moyenne sur les sites contre le démantèlement et pour la défense des emplois

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

Sites de production à l’arrêt, manifestations, barrages filtrants : les salariés d’Areva, à l’appel de FO et de quatre autres organisations syndicales, se sont fortement mobilisés ce 2 juin, à la veille d’une réunion à l’Élysée sur la filière nucléaire, pour défendre les emplois au sein du groupe nucléaire (...)

Avenir d’EDF : un rendez-vous manqué

Fédération FO Energie par Énergie et Mines

Le 16 février, le P-DG du Groupe EDF a reçu les fédérations syndicales. Fidèle à son expression devant les commissions économiques de l’Assemblée nationale et du Sénat, celui-ci s’est fendu de son argumentaire sur ce qu’il appelle maintenant la réforme du Groupe EDF.