Mobilisation du 8 février au siège de Carrefour à Massy

Grande distribution par FGTA-FO

400 militants réunis à Nantes pour étudier le projet Bompard et préparer les revendications pour les négociations annuelles. 400 militants prêts à monter à Massy pour s’opposer aux conséquences sociales du plan Carrefour 2022. © FGTA-FO

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

Pour faire face au plan Carrefour 2022 et à ses multiples conséquences sociales tant sur les emplois que sur les droits des salariés et leurs conditions de travail, la FGTA-FO appelle à une grande mobilisation le 8 février 2018 à 11h devant le siège de Carrefour à Massy - 93 avenue de Paris, 91300 Massy.

La FGTA-FO attend au moins 2 500 manifestants issus de ses rangs et pourra compter sur le soutien de la SETca-FGTB, syndicat belge de la distribution, qui sera représentée par 400 délégués eux aussi concernés par le plan Bompard.

A l’issue de la rencontre entre la délégation FO et la Direction du groupe Carrefour qui commencera à 11h30, une conférence de presse sera organisée sur place aux environs de midi pour informer sur les suites du mouvement.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

8 février, les salariés et les délégués FO débarquent devant le siège de Carrefour

Résistance par Nadia Djabali

Les délégués FO Carrefour sont vent debout contre le plan d’économies annoncé le 23 janvier par Alexandre Bompard, P-DG du géant de la grande distribution. Le flou de certaines mesures laisse craindre que la mécanique des suppressions d’emplois ne fait que s’enclencher. La FGTA FO appelle à une grande mobilisation, devant le siège national de Carrefour à Massy et dans les magasins, le 8 février 2018.

Un engagement au long cours

Portrait par Françoise Lambert

Valérie Gavini, 48 ans, travaille dans un hypermarché Carrefour à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône). Elle y est déléguée du personnel FO depuis vingt ans.
Syndiquée à Force Ouvrière depuis trente ans, lors de son embauche à l’hypermarché Carrefour de Châteauneuf-les-Martigues en 1985, Valérie (...)