De Noirmoutier aux Champs-Élysées, trois semaines de rêve

Tour de France : Premiers enjeux en Vendée

Recommander cette page

Parce qu’il dure trois semaines, le Tour de France ne vit pas à un rythme continu, il alterne les phases agitées et les phases plus calmes. Les premiers jours sont souvent ceux de la nervosité : parcours peu difficile, coureurs frais, tout le monde veut se montrer et les chutes guettent. Mais le chrono par équipes, dès le troisième jour, va permettre de rapidement décanter le classement général.

Samedi 7 juillet 2018
Première étape

Noirmoutier-en-l’Île – Fontenay-le-Comte (189 km)
C’est de l’île de Noirmoutier que le coup d’envoi du Tour 2018 est donné, pour un premier week-end 100 % vendéen. Un coin pas vraiment connu pour son dénivelé : logiquement, le premier maillot jaune sera donc un sprinteur, celui qui lèvera les bras à Fontenay-le-Comte au terme des 189 kilomètres du jour. Attention cependant : plus de la moitié de l’étape se déroule le long de l’océan Atlantique, ce qui pourrait créer des bordures en cas de vent latéral. Les favoris du classement général ne sont donc pas à l’abri d’une mauvaise surprise d’entrée.

Dimanche 8 juillet 2018
Deuxième étape

Mouilleron-Saint-Germain – La Roche-sur-Yon (183 km)
Comme la veille, le parcours s’étire dans le département vendéen, et comme la veille, c’est un sprinteur qui est attendu en vainqueur à La Roche-sur-Yon, les 183 bornes du jour étant désespérément plates. Pour les autres coureurs, le but principal du jour sera d’éviter les chutes…

Lundi 9 juillet 2018
troisième étape

Cholet – Cholet (35 km, contre-la-montre par équipes)
Troisième étape et déjà un rendez-vous très important pour les favoris du Tour : le contre-la-montre par équipes est un exercice qui valorise les effectifs les plus solides et permet de créer des écarts importants au classement général. Le parcours proposé, 35 kilomètres très roulants autour de Cholet, sur de grandes lignes droites, peut déjà reléguer les grimpeurs les plus limités dans l’exercice et mal entourés au sein de leurs équipes à plusieurs minutes des meilleurs.