Faurecia Intérieur Industrie : FO refuse que les salariés payent pour la direction


12659

© UD FO 88

Faurecia Intérieur Industrie : la mobilisation a payé

InFO militante par Evelyne Salamero

Ils ont gagné. Les salariés de Faurecia Intérieur Industrie n’auront pas à faire les frais de l’erreur comptable de leur employeur. Celui-ci leur demandait de rembourser la moitié de leur prime de participation aux bénéfices, au motif que ces derniers étaient finalement moindres que ce qui avait été annoncé. Après plusieurs débrayages massivement suivis, à l’appel du syndicat FO, et plusieurs séances de négociation, un accord a été trouvé ce mardi 22 septembre avec la direction de la filiale de l’équipementier automobile.

La mauvaise nouvelle était tombée à la veille de leur départ en vacances. La bonne nouvelle est arrivée avec l’automne. Le 23 juillet, la direction de Faurecia Intérieur Industrie (filiale de l’équipementier automobile spécialisée dans l’habillage intérieur des portières et des tableaux de bord,) annonçait s’être trompée dans ses calculs et n’avoir réalisé que 19 millions de bénéfices au lieu des 35 millions affichés au moment de la présentation des comptes en mai dernier. Du coup, l’employeur demandait à ses salariés de rembourser la moitié de leur prime de participation aux bénéfices.

Le syndicat FO n’en a pas démordu

Donner c’est donner, reprendre c’est voler !, s’insurgeait immédiatement le syndicat FO, appelant les salariés à se tenir prêts pour la rentrée, et prévenant : il va falloir en découdre et défendre notre bifteck par la seule méthode qu’ils entendent : la grève !.

Face à la levée de boucliers provoquée par son annonce, la direction proposait alors de mettre en place un dispositif de compensation sur les versements de participation aux bénéfices et d’intéressement des années à venir. Une proposition inacceptable rétorquait le syndicat FO. La participation calculée sur les premiers résultats affichés (35 millions d’euros) ne représente que 3 millions d’euros et au final la filiale a tout de même réalisé 19 millions de bénéfices !, indiquait Franck Pattin, délégué syndical central FO, secrétaire du CSE central et secrétaire général de l’Union départementale FO des Vosges où se situe l’un des sites de l’entreprise.

Après plusieurs débrayages et assemblées générales à l’appel de FO, la victoire

Dès le début septembre, la direction persistant à vouloir faire payer son erreur comptable aux salariés, le syndicat FO a donc appelé à plusieurs débrayages d’avertissement, avec assemblées générales, dans les deux des cinq sites de l’entreprise où il est majoritaire avec 80% des voix (il en recueille 30% dans l’ensemble de la filiale). La quasi-totalité des salariés y a répondu. Ils ont chaque fois réaffirmé leur refus de rembourser quoi que ce soit ainsi que leur détermination à se mettre en grève si la direction n’entendait pas leur demande.

Et ce 22 septembre, après déjà plusieurs séances de négociations avec en toile de fond la mobilisation initiée par FO, un accord a finalement été trouvé : l’employeur versera aux salariés une nouvelle prime qui compensera intégralement la somme à rembourser sur la prime de participation aux bénéfices. Une opération comptable qui satisfait FO. Pour Franck Pattin, l’important dans cette affaire a été la détermination des salariés et le respect jusqu’au bout du mandat qu’ils ont donné dans les assemblées générales.

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.